contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



LA DERNIÈRE RÉUNION DU BUREAU POLITIQUE DU PS MISE EN EXERGUE



Les journaux reçus lundi à l’APS commentent à fond la dernière réunion du Bureau politique du Parti socialiste (PS, majorité) en mettant l’accent sur les troubles et actes de violence qui ont marqué la rencontre dont l’objet était d’officialiser la position du PS à propos du référendum du 20 mars.



‘’Le PS appelle à voter +OUI+’’, écrit tout simplement Le Soleil à sa une. Le journal gouvernemental rapporte que les socialistes sont invités à s’investir pour un OUI massif lors du référendum du 20 mars prochain. Une décision prise lors de la réunion du Bureau politique de cette formation alliée à la majorité au pouvoir.

Le Soleil qui parle de ‘’spectacle inédit au siège du Parti socialiste’’, a aussi signalé dans ses pages intérieures que des militants en colère ont empêché la tenue du Bureau politique parce qu’ils ne voulaient pas être embarqués dans le camp du OUI contre leur gré.

Ces troubles qui ont marqué la réunion de la formation politique dirigée par Ousmane Tanor Dieng, ont suscité beaucoup de commentaires dans les titres des journaux. ‘’Le OUI fissure le PS’’ (Enquête), ‘’Pagaille socialiste’’ (L’Observateur), ‘’Le PS dit OUI dans la division’’ (Sud Quotidien), ‘’Poings socialistes’’ (Le Quotidien) ou encore ‘’Le OUI triomphe dans la douleur’’, (Témoin).

L’Observateur qui revient sur ‘’une folle journée de violence’’, rapporte que des jeunes ont assiégé la Maison du parti dont le leader Ousmane Tanor Dieng s’était retranché dans les toilettes. ‘’Le porte-parole Abdoulaye Wilane a été malmené, tandis que la ministre socialiste Serigne Mbaye Thiam a été arrosé d’eau et de sable’’, rapporte le journal.

Le Populaire qui parle de ‘’guet-apens’’, estime à sa Une que c’est le camp du maire socialiste de Dakar Khalifa Sall qui ‘’est dans le viseur’’. Selon le Populaire Ousmane Tanor Dieng s’est dit choqué par ses camarades venus ‘’avec des machettes, couteaux, gourdins, pour s’attaquer à d’autres camarades, peut-être même pour leur faire perdre la vie’’.

‘’Tanor et compagnie humiliés’’, s’écrit l’AS qui, en citant Ousmane Tanor Dieng, rapporte que ‘’les responsabilités de ces barbaries seront sanctionnées’’.

‘’Le PS n’est pas divisé. Il y a ceux qui respectent la légalité et qui sont totalement opposés à la violence et ceux qui sont venus nous agresser’’, a déclaré le premier secrétaire du Parti socialiste Ousmane Tanor Dieng dans des propos rapportés par Enquête.


Lundi 7 Mars 2016 - 09:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.