contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



LE REGARD DE RAMATOU - Désengorgement de Dakar: Diass, le vrai faux prétexte





Malgré la délocalisation de l’aéroport à Diass qui constitue, par ailleurs, un événement majeur dans la solution de décongestionnement de Dakar, la capitale est toujours en manque de bornes, selon les spécialistes. «De toutes les façons, il fallait réagir d’une façon ou d’une autre. Il faut encore que ça change. Le transfert de l’aéroport de Yoff à Diass est un pas mais c’est un faux prétexte si l’on sait que c’est encore plus difficile de gérer cet axe routier», explique un ingénieur qui souligne le fait que «l’Etat n’était pas prêt».

En vérité, l’axe Aibd-Dakar est, dès lors, un véritable assommoir pour les autorités. Et le boulet s’érige imposant : l’autoroute à péage a tantôt souillé l’ouvrage avec son lot d’imperfections : manque d’éclairage, agressions etc. Dans le viseur, les détails d’un voyage loin d’être de confort pour les routards et résidents. En plus de la cherté des navettes évoquée dès les premières heures de l’inauguration, se pose un problème de trajet pour le moins périlleux.

Les uns évoquent l’absence de sécurité qui implique encore, à ce jour, ce besoin d’éclairage adapté, pendant que d’autres rapportent que «le flux du trafic sur l’axe Dakar-Sindia et Aibd a connu une augmentation des usagers» pour diverses raisons…Qu’importe, ils demandent, par ailleurs, une gestion efficiente pour anticiper sur les désagréments qui commencent à pointer le bout du nez. Au même moment, les spécialistes des réseaux routiers interpellent les autorités en charge de ce tronçon pour éviter qu’il ne soit le prolongement du long calvaire à Dakar.

RAMATOU

PiccMi.Com

Samedi 5 Mai 2018 - 15:45



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.