contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



LOCALES 2014 : La course aux titres



Les Municipales et Départementales sont cruciales pour les uns et les autres. Il y en a qui verront leur avenir politique ralentir ou stoppé net. Et d’autres qui franchiront la ligne de départ d’une nouvelle carrière. C’est Locales, mais Présidentielle anticipée pour certains d’entre eux. Lecture de quelques zones à enjeux de taille et hommes de taille.



LOCALES 2014 : La course aux titres

GRAND YOFF : Calife ou Sall avenir

Khalifa Sall doit relever ce défi de rester maître de Grand Yoff et de Dakar. En réalité, ces Locales opposent, dans la capitale, non pas le Parti socialiste à Benno bokk yaakaar (Bby), mais Khalifa Sall à Macky Sall. En effet, Taxawu Dakar est la seule liste à laquelle opposition et pouvoir s’identifient. En cela, elle est la coalition à battre et son leader l’homme à «abattre» pour Bby. De la victoire de cette liste dépend la recomposition politique. Il aura les cartes en main, même si son pouvoir sera circonscrit à Dakar. Encore que c’est le 1/3 des électeurs. De ce point de vue, 2017 ou 2019 (?) préfigurerait une autre Présidentielle. Sa défaite à Grand Yoff serait une humiliation puisqu’il perdrait sa base. Mais surtout parce que son avenir de présidentiable serait compromis et son ambition pour succéder à Tanor au Parti socialiste mise entre parenthèses. Ce sera Calife ou plus rien !

Victoire Mimi ou le Touré joué pour la Primature

Elle sait qu’elle joue son va-tout à Grand Yoff. Ses Petites misères qu’on peut résumer en Pm comme Premier ministre l’obligent à convaincre Macky Sall qu’elle mérite encore sa place à la Primature. Elle a démarré sa campagne avant l’heure et a montré un autre visage : celui d’une politique qui compte le rester et s’imposer par sa base. Si elle détrône le «maire par procuration» de Grand Yoff, elle évitera à Macky Sall un adversaire de taille pour la prochaine Présidentielle. Et qui sait d’ailleurs si elle ne sème pas là un avenir de Présidentiable à récolter après Macky Sall ? Une défaite de Aminata Touré à Grand Yoff l’ajourne pour l’examen du remaniement inéluctable d’après-Locales. Et elle serait- ou se serait- enterrée une bonne fois pour toutes. Surtout qu’elle ne manque pas de concurrents au sein de l’Apr.
PARCELLES ASSAINIES : Sy Moussa perd une Parcelle de la mairie…

C’est un autre «boy khalifa» qui porte le drapeau de Taxawu Dakar. Mais il doit démentir que sa victoire- une des rares à Dakar pour Sopi 2009- a été sans faute, contrairement à ce que chante le rockeur Demba Dia. Moussa Sy est en fait le pion de Khalifa Sall avec des Parcelles assainies électoralement pesantes comme Grand Yoff pour rester à la mairie de Dakar. Mais Mbaye Ndiaye ne se laissera pas faire.
Mbaye Ndiaye, gagner ou pleurer

Il doit sourire le 29 juin et non «pleurer» comme Demba Dia le lui promet. Mbaye Ndiaye est attendu pour confirmer que le «coup d’état» que lui avait fait Wade en le limogeant et en installant une délégation spéciale était une «injustice» faite aux Parcellois. Qu’il ne méritait pas son éviction du ministère de l’Intérieur. C’est vrai qu’il est un «thiantacoune» de Macky Sall, mais cela ne suffit pas pour rester parmi les hommes de confiance.

THIES : Idrissa Seck, s’il perd sa ville, il perd sa vie politique

Il n’est pas candidat, selon lui, à un troisième mandat. Mais son investiture en tant que tête de liste d’une coalition «tout sauf l’Apr» est un message lancé à Macky Sall. Il a l’impérative mission de régner encore, au moins chez lui, après avoir échoué à succéder à Wade. C’est une victoire de sa coalition qui lui restera la seule motivation pour devenir le 5ème Président. S’il perd sa ville, il perd le reste de sa vie… politique et laisse libre champ à Khalifa Sall, si la liste Taxawu Dakar sort vainqueur à Dakar.

Alassane Sall, pour rester le Thierno des infrastructures

Seulement, à Thiès, il y a d’autres qui lorgnent la mairie. Comme Wade avait envoyé Abdou Fall, Macky Sall compte aussi sur son ministre Thierno Alassane Sall pour déraciner Idrissa Seck. Si la menace de sanction du Président Sall contre tout perdant de son parti est encore valable, le ministre des Infrastructures, du Transport terrestre et du Désenclavement court un gros risque, même avec le renfort de Abdou Mbow et autres.

GUEDIAWAYE : Aliou Sall, ce ne sera pas une partie de… golf pour le frère de Macky

Etre frère de Président pèse sur la balance électorale. Aliou Sall devra gagner Golf Sud d’abord, pour espérer prendre la ville. Ce ne sera pas une partie de… golf. Sans Malick Gackou, celui qui était pressenti comme son véritable rival, il a des chances de succéder à Cheikh Sarr. Sauf si la stratégie de «dynastie Faye-Sall», utilisée par ses adversaires échoue. Son échec serait une sanction directe contre Macky Sall qui a misé sur lui.

Cheikh Sarr, démentir le chapeau de maire «par défaut»

Comme Bamba Fall à la Médina, il a succédé au défunt socialiste Chérif Macky Sall à la mairie de Guédiawaye. Au-delà de Benno bokk yaakaar, Cheikh Sarr doit s’imposer contre une baronne de Gounass, Woré Sarr du Parti démocratique sénégalais. C’est seulement après qu’il pourra espérer avoir un mandat complet à la tête de la mairie de ville. Il doit prouver qu’il n’est pas un maire «par défaut».
PODOR : Aïssata Tall Sall, sauver l’honneur après le congrès

Elle veut répondre à Macky Sall et à son Parti, le Ps, qui ont béni la coalition «contre-nature» entre l’Apr et le Pds. Le maire sortant de Podor a exprimé sa frustration en répliquant par l’accueil «contre nature» qu’il a réservé mercredi à Abdoulaye Wade. Elle veut aussi prendre sa revanche sur Tanor et Khalifa Sall qui l’ont écartée de la course au secrétariat général du Ps. Si elle perd Podor, elle aura tout perdu.
Sy, la Racine des problèmes de Aïssata Tall Sall

SY est la Racine des problèmes de Aïssata Tall Sall pour ces Locales. Il est l’homme sur qui Macky Sall compte pour récupérer Podor et affaiblir le Ps dans le Fouta. Seulement, ce «Crésus» qui s’est allié à une autre Sall, la libérale Astel, est un néophyte dans le milieu politique. C’est l’une des collectivités hors Dakar à suivre de très près.

MEDINA : Bamba gagne Fepp ou rien !

Il lui revient de confirmer qu’il n’est pas seulement un maire occasionnel. Bamba Fall a remplacé son défunt camarade socialiste, Biram Sassoum Sy. Mais il a aussi la lourde tâche de faire gagner Taxawu Dakar pour participer à un choix éventuel de Khalifa Sall à la mairie et de montrer, qu’en dépit du soutien de Youssou Ndour à son adversaire Seydou Guèye, il est «l’enfant de la Médina».

Seydou Guèye sera-t-il le nouvel «enfant de la Médina»

Le porte-parole de l’Apr, un des hommes de confiance de Macky Sall cherche une base politique. Médina serait l’idéal pour lui qui n’a pu obtenir «que» le poste de secrétaire général du gouvernement alors qu’il était attendu à la tête d’un portefeuille ministériel et stratégique comme un Abc qui avait les Affaires étrangères. Les récurrentes violences entre ses partisans et ceux de Bamba Fall prouvent qu’il en fait une affaire d’honneur et de survie.

MERMOZ-SACRE COEUR : Barth, une bonne note de Dias ou l’humiliation

Il a une pile d’adversaires, tous prêts à lui chiper la mairie. Barthélémy Dias se met au service de Khalifa Sall pour ces élections, même s’il ne partage pas avec lui la même position sur l’Acte 3 de la décentralisation. Mais bon, Taxawu Dakar est incontournable pour faire face au poids de Marème Badiane de l’Apr et Zator Mbaye de l’Afp qui veulent lui jouer un sacré coup à Sacré cœur.

Marème Badiane, la route vers le gouvernement

Elle est tête de liste proportionnelle de Bby, mais elle ne cédera pas facilement la mairie à la tête de liste majoritaire, Zator Mbaye. Marème Badiane ne veut pas faire partie des ministre-conseillers à expulser du Palais. Détrôner Barthélémy Dias lui tracerait un chemin vers le futur gouvernement. Avec ou sans Mimi Touré qu’elle a combattue d’ailleurs, sans voile.

PLATEAU : Alioune Ndoye, pour poursuivre sa Vision

Il cherche une bonne place au sein du Parti socialiste en tant que leader de Vision socialiste, une structure des cadres. Mais il a aussi intérêt à ne pas perdre son mandat à cette commune qui compte pour beaucoup dans le budget de la mairie de Dakar avec les services et sociétés privées.

Diop Sy, le cheval de Macky Sall

Il est le candidat de Macky Sall qui avait cherché en vain un de ses hommes de l’Apr. Diop Sy est le cheval, comme l’emblème de l’Apr, qui doit gagner la course contre le maire sortant et Taxawu Dakar. Alioune Ndoye n’aura pas un second mandat sur un Plateau d’argent.

SAINT-LOUIS : Cheikh Bamba Dièye, un ministre déjà opposant

Son refus de se ranger derrière Mansour Faye risque de lui coûter son poste dans le gouvernement. Il le sait et sait que seule la mairie de Saint-Louis peut le sauver. Il s’est allié avec Rewmi et autres et plonge déjà dans l’opposition.
Mansour face à la «faille» beau-frère

Que c’est dur d’être beau-frère de Président aussi ! Le cas Aliou Sall s’applique à lui.


Source Le Quotidien

PiccMi.Com

Samedi 28 Juin 2014 - 12:47



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.