contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



LOCALES 2014 - La grande polémique : l’Apr forclose au Plateau, des ténors laissés en rade par leur parti…





LOCALES 2014  - La grande polémique : l’Apr forclose au Plateau, des ténors laissés en rade par leur parti…
PICCMI.COM - Les prochaines locales, prévues en juin, commencent sur un ton d’agitation pour certains partis. Dans la grande confusion ! C’est le moins qu’au puisse dire. Il faut dire qu’à la dernière minute, d’aucuns n’ont pas pu déposer leur liste à l’instar de la coalition Benno Bokk Yaakar au niveau de la commune de Dakar Plateau. Selon la Rfm, le mandataire de la coalition serait venu après minuit et s’est, tout simplement, vu interdire l’accès. Ils sont donc forclos. Mais d’aucuns supposent qu’il s’agit plutôt d’une marche arrière. Car, le parti au pouvoir impuissant devant le scénario de la dislocation de la coalition, finit par se ranger du côté de Diop Sy. Au moment où la liste de Bës dou Niak a été, tout bonnement, rejetée à la Médina. Pour des raisons non encore édifiées. Avec 41 listes dont 21 partis et 20 coalitions, les partis politiques dans la commune de Dakar plateau vont vers ces locales avec beaucoup de remous face au maire sortant Alioune N’doye qui, pour sa part, reste tête de liste de son parti.

Au Pds, l’on se retrouve, tout autant dans des perspectives aussi incertaines. Farba Senghor, qui n’est pas investi, a fini donc par se présenter avec une liste parallèle pour aller à l’encontre de Joseph Antoine Sow, tête de liste du Pds.

Les régions, à l’image de Plateau et de la banlieue, offrent un spectacle inédit. Il faut dire que la guerre des intérêts personnels, dans les partis et coalitions, ont fini par révéler ses secrets pour faire de ces prochaines locales le point de départ d’une séparation déclarée entre les ténors. Pour ensuite offrir un scénario unique dans son genre dans certaines communes. A l’instar du Ndiambour où le parti socialiste accepte les bonnes grâces de «Fekke ma ci bolé». Aminata Mbengue N’diaye espère ainsi pouvoir faire face à la coalition du pouvoir dans cette localité.

Au Parcelles Assainies, l’on note également beaucoup de polémique autour d’innombrables listes sorties de nulle part. De l’avis du sous-préfet, les modalités de dépôt de listes sont simplistes et prêtent à la confusion. Les mandataires ne seraient pas, par ailleurs, bien informés et ce dernier aspect a conduit à l’anarchie et le nombre important de listes forcloses notées lors de cette dernière journée pour le dépôt des listes.

Des surprises, il n'en manque pas encore par rapport à ces listes. Dans certaines localités, des ténors ont ainsi manqué au rendez-vous à l’instar de Malick Gakou qui, à Guédiawaye, ne figure dans aucune liste.
Il faut noter, par ailleurs, que les partis politiques ont encore trois jours pour déposer un recours.



Mercredi 7 Mai 2014 - 12:30



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.