contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



La Chronique Sport de Ndobine / Déchirement dans le foot sénégalais : un mauvais augure ?





Photo d'illustration
Photo d'illustration
Piccmi.com - Février - Diantre ! A quand l’épilogue du feuilleton Guédiawaye FC ? Devin est celui qui trouve l’ébauche de la réponse tant le contentieux arbitré par la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) et la Ligue pro semble inextricable. Ce lundi, dans le dernier épisode de cette saga, le Comité exécutif de la FSF a invalidé la décision rendue par la Commission de recours en faveur de Jappo SA, le 13 février passé. Toutes les voies de recours étant épuisées au plan national, le camp débouté a aussitôt déclaré que l’affaire sera portée devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Une épine de plus dans les pieds de la FSF et de la Ligue pro qui ont en face d’elles un jusqu’auboutiste. «Ils réclament la guerre, je leur répondrai comme il faudra», fulmine Diamil Faye. Il est évident qu’il ne restera aux dirigeants de notre football qu’une once de crédit et c’est navrant. Faut-il encore le rappeler ? Trois entités de la FSF à savoir la Chambre nationale de résolution des litiges, la Commission de recours et le Comité exécutif se sont prononcées sur cette affaire avec un décalage béant dans les différentes résolutions.

A quatre mois de la Coupe du monde, Me Augustin Senghor et ses collaborateurs n’ont pas le droit de se disperser après les énormes sacrifices consentis par l’Etat du Sénégal et l’équipe nationale. Un conflit aussi dévastateur soit-il, se résoud généralement autour d’une table de discussion. Le temps est donc venu de fumer le calumet de la paix. Les violons doivent être accordés et l’union des cœurs matérialisée. Après tout, le Sénégal qui nous rassemble tous, est au-dessus de nos clivages.

La FSF doit s’atteler à faire de la participation des Lions de la Téranga au Mondial un retentissant succès. Pour mener à bien cette exaltante mission, elle ne doit point s’égarer. Toutes les questions relatives au périple russe doivent être réglées de façon diligente. Le cas de GFC, tout comme celui de l’USO, peut trouver une issue heureuse pour peu qu’on s’en donne les moyens. Mais si la condescendance et l’irrationalité s’emparent des protagonistes, le football sénégalais ne s’en sortira que perdant. De grâce, agissez de manière responsable avant qu’il ne soit trop tard.



Mercredi 21 Février 2018 - 06:00



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.