contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



La RS Berkane, mauvais ambassadeur du foot marocain



La Renaissance Sportive de Berkane a éliminé, la semaine dernière, Génération Foot dans le dernier tour de cadrage de la Coupe de la CAF. Après une bérézina à Dakar (3-1), le club de Fouzi Lekjaa, président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) a renversé la vapeur à domicile (2-0) pour se hisser en phase de groupes de cette compétition avec en prime un gain de 250 000 dollars (134, 5 millions francs CFA) versé par l’instance faîtière du foot africain. La fin justifie-t-elle les moyens ?



A cette question, la RS Berkane répond par l’affirmative. Au-delà de l’aspect purement sportif, elle a montré une face hideuse lors du match retour. Les formations maghrébines sont généralement réputées pour leur jeu léché. Mais pour se débarrasser du champion en titre sénégalais, les coéquipiers du goléador Ayoub El Kaabi, ont tiré profit d’actes antisportifs ciblant leur adversaire.
En effet, à l’arrivée des Grenats en terre chérifienne, aucun dirigeant de la RS Berkane n’a jugé nécessaire d’aller les accueillir à l’aéroport. Comme si cela ne suffisait pas, un bus vieillot a été mis à la disposition de Génération Foot. Cette guimbarde est tombée en panne à sept reprises sur le trajet de 30 km séparant l’aéroport de l’hôtel de GF. Surréaliste ! Le paroxysme de la mauvaise foi de la RS Berkane s’est traduit par l’envahissement du terrain d’entraînement de l’équipe de Mady Touré par des Marocains. Ceux-ci ont signifié aux Sénégalais qu’ils devaient écourter leur séance car le terrain avait déjà été réservé par…des chauffeurs. Un argument fallacieux de gens qui ne reculent devant rien pour gagner. Ce jour-là, Génération a dû s’entraîner à la plage d’Oujda, à 60 km de Berkane.
La suite, on la connaît. Mais ce traitement, aux antipodes des valeurs du football, doit forcément interpeller. Les autorités du foot continental ne doivent pas fermer les yeux sur de tels actes qui portent un sacré coup au principe majeur du foot : le fair-play. Une enquête s’impose donc pour situer les responsabilités. La Confédération Africaine de Football (CAF) doit se saisir de l’affaire pour infliger de lourdes sanctions au besoin. Il y va en tout cas de la crédibilité des joutes africaines.

PiccMi.Com

Vendredi 27 Avril 2018 - 10:15



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.