contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



La Senelec réclame 12,6 milliards FCfa aux collectivités locales , Karim Wade menace de delester tout le pays



Selon un document de la direction commerciale de la Senelec, les collectivités locales doivent à la société d’électricité une facture totale de 12.590.045.043 francs Cfa. La région de Dakar doit la facture la plus salée, avec un total de 4.868.042.729 francs Cfa.



La Senelec réclame 12,6 milliards FCfa aux collectivités locales , Karim Wade menace de delester tout le pays
La Senelec évalue la facture d’électricité que lui doivent les collectivités locales du Sénégal à la somme de 12.590.045.043 de francs. Ce montant est réparti entre la facture de l’éclairage public qui s’élève au total à 10.138.964.460 francs Cfa et celle des bâtiments qui est de 2.451.080.583 francs Cfa, lit-on dans un document émanant de la direction commerciale de la clientèle de la Senelec faisant la synthèse des créances des collectivités locales arrêtées au 31 octobre 2010. La région de Dakar arrive en tête avec une facture totale de 4.868.042.729 francs Cfa, soit 3.294.413.493 francs Cfa au titre de l’éclairage public et 1.573.629.236 francs Cfa au titre des bâtiments. Cette facture détaillée, on note que la Ville de Dakar doit, à elle seule, 3.087.805.568 francs Cfa à la Senelec (2.355.344.093 francs Cfa pour l’éclairage public et 732.461.475 francs Cfa pour les bâtiments). La ville de Pikine arrive en seconde position au niveau régional avec un total de 754.756.617 francs Cfa (389.253.770 francs Cfa pour l’éclairage et 365.502.847 francs Cfa pour les bâtiments). Elle est suivie de la Ville de Rufisque qui doit 285.990.706 francs Cfa au total (197.989.652 pour l’éclairage public et 88.001.054 francs pour les bâtiments). La ville de Guédiawaye traîne une facture totale de 264.618.590 francs Cfa (231.079.267 francs Cfa pour l’éclairage public et 33.539.323 francs Cfa pour les bâtiments).

La région de Thiès, 2e plus grosse facture

Après la région de Dakar, arrive, par ordre d’importance du montant de la facture, celle de Thiès qui doit à la Senelec un total de 2.131.197.962 francs réparti entre 1.874.996.639 francs Cfa au titre de l’éclairage public et 256.201.323 pour les bâtiments. La commune de Thiès occupe la tête du peloton régional avec un cumul de 692.188.169 francs Cfa (615.818.637 francs Cfa pour l’éclairage public et 76.369.532 francs Cfa pour les bâtiments). Elle est suivie de la commune de Mbour (334.943.727 francs Cfa au total dont 247.044.402 francs Cfa pour l’éclairage public et 87.899.325 francs Cfa pour les bâtiments), de Tivaouane (261.272.979 francs Cfa au total), Saly (134.778.944 francs Cfa au total), etc.

La région de Diourbel doit à la Senelec 1.398.067.563 francs Cfa, ce qui la place à la troisième place. Le conseil rural de Touba Mosquée arrive en tête dans cette région, avec un total de 871.738.396 francs Cfa réparti entre 869.120.781 francs Cfa pour l’éclairage public et 2.617.615 francs Cfa pour les bâtiments. Suit en deuxième position et de loin la commune de Mbacké à qui la Senelec réclame 118.351.295 francs Cfa constitués de 115.840.689 francs Cfa (éclairage public) et 2.510.606 francs Cfa (bâtiments). La commune de Diourbel vient de près avec 116.370.750 francs Cfa (88.445.913 francs Cfa pour l’éclairage public et 27.924.837 francs Cfa pour les bâtiments). La région de Kaolack se retrouve en quatrième position avec une facture totale de 742.906.360 francs Cfa, l’éclairage public a coûté 521.680.783 francs Cfa et les bâtiments ont consommé 221.225.577 francs Cfa en électricité. La commune de Kaolack a consommé un total de 413.785.716 francs Cfa, suivie de loin de la commune de Kaffrine (41.175.632 francs Cfa), de la commune de Kahone (38.595.047 francs Cfa), de la commune de Nioro (23.556.178 francs Cfa), etc.

Plus de 100 millions F Cfa pour Louga commune

Quant à la région de Louga, cinquième plus grosse facture, elle se retrouve avec un total de 736.870.804 francs Cfa. L’éclairage public a été facturé dans cette région à 674.182.489 francs Cfa tandis que les bâtiments ont consommé 62.688.315 francs Cfa. La commune de Louga ouvre le bal des grosses factures régionales avec un cumul de 142.697.533 francs, ensuite arrivent le conseil rural de Darou Mousty (114.789.460 francs Cfa), les communes de Kébémer (57.683.656 francs Cfa), Guéoul (56.641.907 francs Cfa), etc. La région De Saint-Louis se retrouve avec une facture totale de 648.024.940 francs Cfa (569.586.083 pour l’éclairage public et 78.438.857 francs Cfa pour les bâtiments), ce qui fait d’elle le sixième plus grand créancier de la Senelec. Saint-Louis commune ouvre le peloton avec une facture de 196.741.287 francs Cfa, suivent la commune de Richard Toll (73.767.787 francs Cfa), le conseil rural de Gandon (52.349.867 francs Cfa), etc. La région de Tambacounda a une facture totale de 469.402.678 francs Cfa (dont 423.015.778 francs Cfa pour l’éclairage public et 46.386.900 pour les bâtiments). Dans cette région, c’est Tambacounda commune qui a la facture la plus salée (79.383.258 francs Cfa), ensuite viennent le conseil rural de Moudéry (70.960.826 francs Cfa), le conseil rural de Gabou (48.453.188 francs Cfa), etc.

Kolda, Matam et Fatick ferment la marche

La région de Ziguinchor (total de 437.772.784 francs Cfa dont 393.070.484 pour l’éclairage public et 44.702.300 pour les bâtiments) emboîte le pas à Tambacounda. La commune de Ziguinchor reçoit la facture la plus salée (272.388.008 francs Cfa), suivie de celle de Bignona (41.249.164 francs Cfa), du conseil rural de Diouloulou (18.622.407 francs Cfa). Ensuite vient la région de Kolda (424.242.439 francs Cfa au total dont 385.396.540 francs Cfa pour l’éclairage public et 38.845.899 francs pour les bâtiments. La commune de Kolda se détache du lot (181.440.162 francs Cfa), suivie de celles de Vélingara (33.307.627 francs Cfa), de Sédhiou (23.867.425 francs Cfa), du conseil rural de Médina Gounass (23.195.940 francs Cfa). Quant à la région de Matam, elle cumule une facture de 389.124.523 francs (353.561.790 francs Cfa pour l’éclairage public et 35.562.733 francs Cfa pour les bâtiments). La commune de Matam (89.235.993) et le conseil rural de Ogo (85.367.186) se retrouvent avec les plus grosses factures. La région de Fatick (344.392.261 francs Cfa constitués de 302.582.517 francs au titre de l’éclairage public et de 41.809.744 francs Cfa pour les bâtiments) ferme la marche des régions. La commune de Fatick doit une facture de 65.981.511 francs Cfa, elle est suivie de celles de Guinguinéo (44.610.191 francs Cfa), de Sokone (36.348.281 francs Cfa).

Source : Le Soleil

Le titre est de PiccMi.Com

PiccMi.Com

Mardi 11 Janvier 2011 - 12:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.