contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



...La Tête A Toto !



Le Cameroun rentre au pays avec un triste zéro pointé dans ce mondial Sud Africain en concédant une troisième défaite en autant de rencontres face aux Pays-Bas qui quant à eux réussissent le grand chelem !



...La Tête A Toto !
Symbole des difficultés africaines dans «sa» Coupe du monde -une seule formation, le Ghana, qualifiée pour la phase suivante- le Cameroun voulait montrer une autre facette. Celle des éliminatoires, par exemple, où les Lions Indomptables avaient terminé largement en tête, se basant sur une solide assise défensive (seulement deux buts encaissés). On se demandait si le Lion pouvait encore rugir, ne serait-ce que pour une question de fierté après les critiques qui se sont abattues sur lui.
Première nation éliminée de la compétition, le Cameroun voulait relever la tête face aux Pays-Bas, première formation... qualifiée. Décriée pour son excès d'individualisme, l'équipe de Paul Le Guen a enfin joué collectivement. Cherchant rapidement à se rassurer sur le plan technique, les Africains ont d'abord confisqué le ballon, faisant courir l'adversaire, pour mieux le piéger dans les intervalles après avoir créé le décalage. Les intentions étaient là. Ne manquait plus qu'à se montrer dangereux.

Les Lions Indomptables volontaires

Et c'est là où le bât blesse pour les Camerounais, griffés en contres par des Oranje, dont la mécanique offensive est bien huilée. Le sélectionneur néerlandais, Bert van Marwijk, avait prévenu que sa formation cultivait «les vertus de la patience». Cela n'a pas manqué. La demi-heure de jeu passée, les Bataves, s'appuyant sur une discipline tactique prononcée, ont haussé le ton, en même temps que les coéquipiers de Samuel Eto'o étaient à la recherche d'un second souffle. Profitant de la moindre erreur technique adverse, les Bataves explosaient vers l'avant, recherchant au plus vite l'attaquant de pointe, toujours à la limite du hors jeu. Face au jeu latéral proposé par le Cameroun s'opposait la verticalité prônée par les Pays-Bas. Si Souleymanou a plusieurs fois repoussé l'échéance face à van Persie (19e) ou encore van der Vaart (26e), il n'a rien pu faire lorsque l'attaquant d'Arsenal s'est présenté une seconde fois face à lui, à la conclusion d'un superbe jeu en triangle (36e) avec le milieu du Real Madrid. Une réalisation qui libère le Gunner, muet depuis le début de la compétition.

Les Oranje supérieurs

Pour sauver des Lions domptés par la maîtrise technique batave, le capitaine Eto'o sonnait la révolte, profitant d'une main de van der Vaart dans la surface pour tromper sur penalty Stekelenburg (65e), jusqu'alors peu alerté. Venait alors le temps des symboles, avec l'entrée en jeu du vétéran Rigobert Song pour le Cameroun et de Robben pour les Pays-Bas, de retour à la compétition, avec tous les espoirs que cela porte. Justement, c'est l'ailier volant qui trouvait le montant du portier camerounais, laissant le champ libre à Huntelaar (83e) pour donner la victoire aux Oranje, lui qui remplaçait le premier buteur quelques minutes auparavant. Dans un match ouvert, chacun y a trouvé son compte. Car si le Cameroun concède une troisième défaite en autant de rencontres, il a démontré un bel état d'esprit face à des Pays-Bas tout simplement trop forts, confirmant qu'ils sont l'un des prétendants au titre suprême. La Slovaquie en tremble déjà.






Source Lequipe.fr


M.S.

Jeudi 24 Juin 2010 - 18:54



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.