contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



La crise universitaire et l’enquête sur la mort de Bassirou Faye au menu



Les quotidiens reçus lundi à l’APS traitent de sujets se rapportant aux tentatives de règlement de la crise universitaire, à l’enquête sur la mort de l’étudiant Bassirou Faye et aux relations entre Macky Sall et son entourage.



La crise universitaire et l’enquête sur la mort de Bassirou Faye au menu
A propos de l’enquête sur la mort de l’étudiant Bassirou Faye, tué le 14 août au cours d’affrontements entre étudiants et forces de l’ordre, L’As titre avec ces propos du chef de l’Etat qui recevait une délégation des étudiants : ‘’Je ne protègerai aucun criminel’’.

‘’Le président de la République a clôturé la longue série de concertations initiées avec les acteurs du monde universitaire aux fins de trouver des solutions à la crise universitaire. Après les étudiants des universités Gaston Berger de Saint-Louis, Assane Seck de Ziguinchor, etc, samedi dernier, il a reçu ceux de Dakar. Mais au problème de bourses qui a encore été posé sur la table, Macky Sall est resté sourd’’, écrit L’As.

Au sujet de la crise universitaire, Sud Quotidien titre : ‘’Macky Sall désamorce la bombe’’. Sud écrit : ‘’Devant les étudiants de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, le président de la République, Macky Sall, a annoncé une série de mesures pour la pacification de l’espace universitaire’’.

Selon le journal, ‘’il s’agit du départ des forces de l’ordre du campus social, le paiement des bourses avant le 5 de chaque mois et la prise en charge par l’Etat de tout blessé recensé’’ durant les affrontements du 14 août.

Concernant les forces de l’ordre, Le populaire met en exergue : ‘’Macky extirpe les policiers de l’université’’. Mais, ajoute Le Pop à propos de la mort de l’étudiant Bassirou Faye, ‘’l’avocat de la famille dénonce des lenteurs’’ en dépit de la promesse du Procureur de la République de faire la lumière sur cette affaire.

A propos de l’enquête sur le meurtre de Bassirou Faye, Le Quotidien titre : ‘’La police cernée’’. Les armes des flics ‘’sont sous scellés’’, selon le journal qui écrit : ‘’L’enquête menée par le chef de la DIC (Division des investigations criminelles), le commissaire Ndiara Sène, ne laisse pas de place au doute. La balle qui a tué l’étudiant Bassirou Faye est sortie de l’arme d’un policier’’.

‘’Les témoignages des étudiants et même d’éléments de police présents sur les lieux le 14 août 2014 et faits devant les enquêteurs désignent le tireur dans les rangs de la police. Il s’y ajoute que l’expertise balistique corrobore de telles déclarations’’, ajoute Le Quotidien.

En politique, les journaux Enquête et L’Observateur plongent dans les relations entre Macky Sall et son entourage. Le premier journal annonce des ‘’retrouvailles en vue’’ entre le chef de l’Etat son ancien Premier ministre Aminata Touré à la suite d’un entretien téléphonique.

Le second quotidien aborde les choses à rebours et titre : ‘’Quand Macky Sall perd ses piliers’’. Le journal cite dans ce lot Mahmout Saleh, Moubarack Lô, Malick Ndiaye, Alioune Badara Cissé et Aminata Touré.

''A ce rythme, Macky Sall risque de se retrouver seul avec son parti d’ici à 2017. Le chef de l’Etat perd de plus en plus de collaborateurs. Des compagnons de la +première heure+ qui n’ont pas hésité à abandonner le navire Sall en cours de route, pour des raisons diverses’’, écrit L’Obs.


Lundi 8 Septembre 2014 - 10:22



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.