contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



La guérison du patient guinéen atteint d'Ebola en exergue



L'annonce de la guérison du patient guinéen infecté par le virus Ebola est le sujet le plus en exergue dans les quotidiens dont la livraison de mercredi traite également de la coupure d'électricité qui a frappé la veille une bonne partie du pays.



La guérison du patient guinéen atteint d'Ebola en exergue
"Le Sénégal chasse Ebola", titre Le Quotidien, dont la Une est illustrée par une photo du ministre de la Santé et de l'Action sociale, Awa Marie Coll Seck, affichant le sourire. "L'étudiant guinéen, infecté chez lui, par le virus Ebola et hospitalisé à la clinique des maladies infectieuses de Fann, depuis prés de deux semaines, est sauvé", écrit le journal.

"Il a en effet fait l'objet de prélèvements dimanche et lundi derniers, lesquels sont revenus négatifs. Maintenant que sa vie est hors de danger, les autorités sénégalaises étudient les conditions dans lesquelles, il va être ramené dans son pays", ajoute Le Quotidien.

Après des soins à l'hôpital de Fann à cause d'Ebola, le "+transporteur+ guinéen est guéri", selon Libération. Le journal annonce que l'étudiant A. A. Diallo sera expulsé tandis que la patient suspect décelé à Ziguinchor a été contrôlé négatif.

Pour Le Populaire, "le Sénégal élimine son cas Ebola". "Douze jours après l'annonce du premier cas +importé+ M.A. A. Diallo présente des résultats négatifs après deux tests. Malgré les alertes, le Sénégal ne compte plus aucun cas d'Ebola", souligne le journal.

De son côté, Walfadjri explique "comment Ebola tue le tourisme". Selon le journal, la progression de la maladie en Afrique de l'Ouest "touche le secteur névralgique du tourisme au Sénégal".

"En Casamance et à la station balnéaire de Saly Portudal, on note une cascade d'annulations de réservation pour la prochaine saison dont l'ouverture est prévue au mois d'octobre prochain", relève Walf, avant de signaler, sur un autre plan, que la Société nationale d'électricité (SENELEC) a mis la capitale "hors circuit", mardi soir.

L'Observateur livre "les dessous d'un black-out qui a plongé le pays dans l'obscurité" pendant plus d'une heure. Ce qui a amené le directeur général de la Sénélec, Pape Dieng, à s'expliquer dans les colonnes de ce journal. "C'est le barrage de Manantali qui a décroché. Le Mali et la Mauritanie (sont aussi) touchés par la coupure", déclare-t-il.

Le Populaire constate aussi que Dakar et les régions étaient "plongées hier soir dans le noir". Il rapporte que le DG de la Sénélec "avance un incident à Manantali pour justifier la coupure intervenue à 20 h 14 et qui a privé d'électricité le Sénégal, le Mali et la Mauritanie".

Sud Quotidien s'intéresse au procès de Karim Wade et titre : "Pierre Agboba rompt le silence". "Si les prévenus interrogés, en l'occurrence Karim Wade, Pape Mamadou Pouye et Cie ont choisi d'observer le mutisme sur les questions relatives à Ibrahim Abou Khalil Bourgi, tel n'a pas été le cas avec Pierre Agboba", écrit-il.

"L'expert aéronautique a expliqué à la Cour et au Parquet spécial, le processus de création et d'extension de la société AHS (Aviation Handling Service). Une société qui est, selon la CREI, au cœur du dispositif mis en place par Karim Wade et ses co-prévenus pour s'enrichir…sur le dos du contribuable", ajoute Sud Quotidien.


Mercredi 10 Septembre 2014 - 09:41



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.