contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



La poursuite de la salve de critiques contre Abdoulaye et la nouvelle arrestation de Mamadou Massaly à la Une



La poursuite des réprobations de la sortie mardi dernier de l’ex-président, Me Abdoulaye Wade, qualifiant Macky Sall «d’esclave et d’anthropophage», et la nouvelle arrestation du jeune libéral Mamadou Massaly qui, libéré avant-hier après un déferrement au Parquet, avait déclaré être torturé par la Gendarmerie qui l’a arrêté à nouveau, aliment la Une des quotidiens sénégalaise de ce vendredi.



La poursuite de la salve de critiques contre Abdoulaye et la nouvelle arrestation de Mamadou Massaly à la Une
«Après ses violentes attaques contre le chef de l'Etat : Touba lâche Wade», écrit EnQuête à sa Une, soulignant que «le khalife général des mourides dit toute son indignation après avoir regardé la vidéo».

«Serigne Sidy Makhtar Mbacké (khalife de mourides) surpris par Wade», ajoute La Tribune, pendant que Rewmi note que «Wade toujours sous le feu des critiques».

Direct-Info fait état de bataillon d'opinion sur cette sortie de l'ex-chef de l'Etat et écrit que «Wade rate le dernier virage»

Sur ce «procès en sorcellerie contre Macky» de Wade, Walfadjri parle de «dérapages contrôlés».

«Je préfère ne pas avoir entendu les propos de Wade. J'ai de l'affection pour lui et je n'ai aucun problème personnel avec lui», dit Macky Sall à la Une de L'Observateur.

Le Quotidien lui se focalise sur ses «discours sur les ethnies, les castes et les religions» et titre : «Wade, pape de la division». Ce journal souligne que «Wade ne regrette pas ses propos».

A sa Une, L'As informe que déféré aujourd'hui devant le Parquet après une garde-à-vue à la Section de recherches de la gendarmerie, «Massaly en route vers Rebeuss» et que les gendarmes le poursuivent pour diffamation.

«Massaly fait un malaise et entame une diète», écrit La Tribune à sa Une. «Massaly entame une grève de la faim totale», titre Le Populaire.

La politique fait la Une de Sud Quotidien qui écrit que «l'AFP (Alliance des forces de progrès, mouvance présidentielle) dans tous ses éclats !» suite à l'exclusion décidée du numéro 2 Malick Gakou et Cie.

«Sortie au vitriol contre le Président : Mansour Sy Djamil s'éloigne de Macky Sall», note Rewmi.

APA


Vendredi 27 Février 2015 - 07:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.