contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



La présidentielle de 2012 à la une des journaux de ce Lundi 27 Septembre 2010



La confirmation, par le président Wade lui-même, de sa candidature à la prochaine présidentielle de 2010 relègue au second plan la commémoration du 8e anniversaire du naufrage du bateau ‘’Le Joola’’, dans la livraison de lundi de la presse quotidienne.



La présidentielle de 2012 à la une des journaux de ce Lundi 27 Septembre 2010
‘’Seuls les imbéciles ne changent pas’’, fait valoir Abdoulaye Wade, cité par Le Quotidien, en confirmant qu’il sera bien candidat à la prochaine présidentielle qui sera tenue à date échue, c’est-à-dire en 2012.

‘’Wade se dédit’’, note le journal Kotch, en convoquant des déclarations du président de la République qui vont à contre-courant de sa position actuelle. Il avait notamment déclaré en mars 2007 que la Constitution ne lui permettait pas de postuler à nouveau pour diriger le pays.

D’autres quotidiens, comme Le Soleil et Walfadjri s’intéressent aux assurances du président Wade quant à la tenue, à date échue, de la présidentielle, au moment où certains acteurs politiques militent activement pour que celle-ci soit couplée aux élections législatives.

La tenue de la présidentielle confirmée, les adversaires potentiels du président sortant ont tout loisir de se manifester. Tout comme Lamine Diack, le président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF).

‘’Lamine Diack jette le masque’’ en se déclarant prêt à quitter l’IAAF pour diriger le Sénégal, si et seulement si la coalition Bennoo Siggil Senegaal ‘’trouve un consensus’’ sur sa personne.

Rewmi Quotidien rapporte que Lamine Diack ‘’se dit capable de gagner’’ cette présidentielle. ‘’Quand on est candidat à une élection, on fait tout pour la gagner’’, souligne le président de l’IAAF qui dit s’interdire ‘’d’être un spectateur devant la gravité de la situation’’.

‘’Oui, même face à Wade, je le battrai. Je n’entre pas dans les détails, mais aussi bien la société civile que les partis politiques, beaucoup sont venus me dire : +Président, est-ce que vous pourrez nous résoudre le problème ?’’.

Mais, selon le directoire politique de l’Alliance pour la République cité par le quotidien La Sentinelle, le pouvoir libéral ‘’use et abuse de tous les moyens pour un coup de force politico-électoral’’.

Evoquant les ‘’insoutenables difficultés’’ auxquelles font face les populations, le parti de Macky Sall énumère, selon le journal, les ‘’inacceptables hausses intempestives et permanentes des prix des denrées de base’’.

Au-delà de l’évocation des perspectives liées à la prochaine présidentielle, la presse quotidienne revient sur d’autres sujets politiques, à l’image de L’As qui ouvre sur les ‘’dernières frustrations de Idrissa Seck’’ liées à ses retrouvailles avec Wade.

Lors d’une précédente sortie devant ses militants à New York, le maire de Thiès avait déclaré que Me Wade termine un cycle politique, lui un autre. Il a dit qu’il fera tout pour gérer de façon consensuelle cette transition, qui peut cependant être conflictuelle.

Derrière ces déclarations, analyse L’As, ‘’se cache une série de frustrations qui ont fini par le braquer’’, en particulier après ses retrouvailles avec Wade dont les effets politiques tardent à se matérialiser.

Walf Grand place et Le Populaire s’intéressent aux faits de société, le premier ouvrant sur le chanteur mandingue Djiby Dramé. ‘’Qu’on le traite de goordjiguéen (gay, NDLR) ou pas, Djiby Dramé s’en moque et soutient vivre le parfait amour avec sa douce moitié’’.

Selon Le Populaire, à cause des inondations aggravées cette année par les très fortes précipitations reçues par le Sénégal, 204 écoles sont devenues ‘’impraticables’’ à travers le pays.

L’actualité de la lutte se trouve fortement en vue dans les quotidiens sportifs. ‘’Que de fric dans l’arène !’’, s’exclame Le Soleil des sports, en allusion aux cachets faramineux des lutteurs, de Yékini à la jeune garde en passant par Tyson.

Le Matin, lui, titre sur les ‘’vrais cachets’’ des combats organisés par Gaston Mbengue, là où Sunu Lamb annonce que le même producteur a décroché, pour 300 millions, le combat devant opposer Tyson à Balla Gaye 2. Walf Sports revient sur la même information.

‘’Lamine Diack pas d’accord avec +Souris+’’, concernant le retour en équipe nationale de l’ancien capitaine des Lions El Hadj Diouf, relève Stades. Le premier y est opposé alors qu’El Hadj Malick Sy, ancien président de la Fédération sénégalaise de football y est favorable.

APS

PiccMi.Com

Lundi 27 Septembre 2010 - 12:26



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.