contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



La presse sénégalaise anticipe sur les combats en lutte sénégalais avec frappe prévus ce week-end



Les combats programmés ce week-end à Dakar en lutte sénégalaise avec frappe, dont celui devant opposer dimanche l’ex-roi des arènes, Balla Gaye 2 à Eumeu Sène, font les choux gras de la presse sénégalaise de ce vendredi.



La presse sénégalaise anticipe sur les combats en lutte sénégalais avec frappe prévus ce week-end
«Week-end de feu dans l'arène en perspective», écrit L'As, revenant ainsi sr ce qu'il qualifie de «combat choc» entre Balla Gaye 2-Eumeu Sène.

Le Populaire fait un clin d'œil à la fête de Pâques et parle d'un «show week-end pascal dans l'arène».

«Balla Gaye 2-Euemu Sène, Zoss-Ama Baldé, Tapha Tine-Gouye Gui : Pâques de feu», renchérit Sud Quotidien à sa Une.

L'Observateur consacre sa Une au combat Balla Gaye 2-Eumeu Sène et donne «les clés du choc» avec des spécialistes, dont l'ancien roi des arènes, Moustapha Guèye, qui soutient : «Balla Gaye 2 doit imposer l'épreuve de force, Eumeu Sène doit être mobile et pousser Balla à l'usure».

«La garde de Balla est ouverte, celle de Eumeu est meilleure», estime de son côté Mamadou Diallo, ancien directeur technique national de boxe.

«Indépendance de feu !», s'exclame EnQuête, illustrant sa Une avec les photos des lutteurs Balla Gaye 2, Eumeu Sène, Zoss, Ama Baldé, Tapha Tine et Gouye Gui . Sur le combat Balla Gaye 2-Eumeu Sène, Walfadjri voit «un choc à quitte ou double».

Ce journal s'intéresse aussi à la politique avec Oumar Sarr, coordonnateur national du parti démocratique sénégalais (Pds, opposition), qui cogne l'ancien Premier ministre qui a annoncé son départ du parti : «Souleymane Ndéné Ndiaye est sorti par la petite porte».

«Il (Souleymane Ndéné Ndiaye) est déloyal et ingrat», dit Oumar Sarr dans Rewmi.

A la Une du Populaire, Ousmane Tanor Dieng, Secrétaire général du Parti socialiste (Ps, mouvance présidentielle), fait des «mises au point aux ultras de l'AFP (Alliance des forces de progrès, mouvance présidentielle)» qui invitent son parti à se déterminer par rapport à la présidentielle de 2017.

«Si nous avons des choses à dire, nous le disons directement à Macky. Nous pensons réagir que lorsque les choses viendront de lui», dit M. Dieng.

«Nucléaire iranien, Boko Haram, Nord Mali : Tanor Dieng, un médiateur de l'ombre», titre L'As.

Le Soleil, lui, se focalise sur la visite du président Macky Sall en Arabie-Saoudite, et informe que «le privé saoudien est prête à investir au Sénégal». «Soutien de Dakar à l'intervention de Riyad au Yémen», ajoute Le Soleil.

Ce qui fait dire au Quotidien que «Macky met en alerte les Jambaars» sur la participation sénégalaise à la guerre au Yémen.

APA


Vendredi 3 Avril 2015 - 08:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.