contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



La razzia des entreprises françaises (Par Macoumba Béye)





La razzia des entreprises françaises (Par Macoumba Béye)
Des entreprises françaises s’allient pour neutraliser leurs concurrentes sénégalaises qui n’ont ni les mêmes forces, ni les mêmes capacités de résilience. Ça a un nom générique: le pillage de l’Afrique. Considérez par exemple ce que Total et Orange font pour éliminer à petit feu plus d’une vingtaine de sociétés d’hydrocarbures à travers Orange Money. Désemparés elles se tournent vers le gouvernement, sans réponse, en tout cas jusqu’à présent.

Le procédé consiste à offrir un bonus en crédit de téléphone aux clients, toujours dans le cercle fermé d’entreprises françaises, souvent des multinationales qui parviennent à éliminer leurs concurrentes. La marge de bénéfice est déjà faible. Les autres, la vingtaine d’entreprises sénégalaises : Oryx, Elton, Star Oil, Sgf, Edk etc… sont condamnées à végéter. Parce qu’elles sont tirées de force dans un cercle vicieux. Le client se tourne toujours vers la meilleure offre. Si avec le même prix vous avez du carburant et du crédit de téléphone, le choix est vite fait.
Ce qui laisse les autres sans plans.

Comment pouvez-vous offrir cinq mille francs sur un bénéfice d’environ deux mille ? C’est avec de pareilles pratiques d’étouffement, entre autres, que le respectable Cheikh Seye qui avait réussi à mettre sur pied Touba Oil a fini par la céder à Total, l’ogre. L’un des entrepreneurs sénégalais les plus méritants venait de se heurter à un obstacle infranchissable. Voilà pourquoi l’ ASPP, l’association sénégalaise des professionnels du pétrole a dénoncé dans un communiqué hier une pratique discriminatoire et un avantage concurrentiel déloyal. Et comme si cela ne suffisait pas Eiffage se lie avec Total pour la construction de toutes les stations-services tout le long du péage et s’il vous plaît sans appel d’offres. C’est le comble.

C’est révoltant et le gouvernement doit trouver des solutions. L’argent que les sénégalais dépensent doit suivre un canal vers d’autres sénégalais. Autrement, quelle que soit la consommation, elle n’aura aucun impact sur l’économie puisque les plus-values vont aux étrangers. Et c’est l’une des meilleures manières de décourager l’entreprenariat tant vanté.


La razzia des entreprises françaises (Par Macoumba Béye)
Nous ne pouvons pas laisser tous les secteurs qui marchent entre les mains d’étrangers qui ne sont intéressés que par des profits. C’est peut être légal mais il s’agit d’une pratique aux conséquences dévastatrices ; d’où la nécessité de réguler ce secteur, et si besoin en est, légiférer.

Macoumba Béye

Mercredi 14 Mai 2014 - 07:24



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Juin 2014 - 11:09 MACKY SALL EN RETRAIT ?


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.