contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



La réélection d’Ousmane Tanor Dieng à la tête du PS à la Une



PICCMI.COM - La réélection d’Ousmane Tanor Dieng à la tête du Parti socialiste (PS) qui tient son 15e Congrès ordinaire samedi à Dakar et les investissements annoncés à Thiès à l’issue du Conseil des ministres délocalisé dans cette ville sont les principaux sujets abordés par les quotidiens de ce vendredi.



La réélection d’Ousmane Tanor Dieng à la tête du PS à la Une
Enquête ouvre avec le 15e congrès ordinaire des socialistes qui se tient ce week-end en titrant : ‘’Le PS et ses vieux démons’’. Le journal parle d’un Parti socialiste ‘’sur de nouveaux axes, mais encore traumatisé par la défaite de 2000’’.

Libération annonce déjà la réélection d’Ousmane Tanor Dieng à la tête de la formation qu’il dirige depuis 1996. ‘’Tanor plébiscité’’ avec 92, 43% des suffrages (18 836 voix) en ne laissant que 1.135 suffrages à son adversaire, Aïssata Tall Sall. Cette dernière a déclaré que ces résultats ne l’engageaient pas.

Sur le même sujet, le journal L’As flaire un ‘’parfum de deal au sommet’’ du Parti socialiste et affiche à sa Une : ‘’Khalifa Sall devient le patron de Dakar’’.

Selon le quotidien, ‘’ceux qui soupçonnaient un deal entre Ousmane Tanor Dieng et Khalifa Sall dans l’organisation du congrès de ce week-end commencent-ils à avoir raison ? En tout cas, de sources sûres, Doudou Issa Niasse va céder son poste de patron de la coordination de Dakar à Khalifa Sall, tandis que Mar Diouf sera désigné patron de la région’’.

Le journal Le Quotidien relève de son côté que le patron du PS ‘’tend la main à son challenger’’ après sa réélection. D’où ce titre : ‘’Tanor drague Aïssata’’. Le journal écrit : ‘’Ousmane Tanor Dieng dit avoir +tourné la page de ce processus+ qui selon +n’est pas une adversité+’’. Son porte-parole annonce la mise sur pied d’un bureau politique ‘’où la minorité (le camp de Aïssata Tall Sall) aura des responsabilités’’.

Mais Le Quotidien se demande s’il n’y a pas ‘’un courant dans l’air’’ au PS, après la reconduction de Ousmane Tanor Dieng, rappelant le congrès dit ‘’sans débat’’ de 1996 à l’issue duquel Djibo Leïty Ka avait pris la tête du courant du ‘’Renouveau’’. Il sera suivi de Moustapha Niasse en 1999.

Le journal du Groupe Avenir Communication revient aussi sur le Conseil des ministres délocalisé et souligne que Thiès ‘’croule sous des promesses de milliards’’. Une enveloppe de prés 448 milliards sans oublier une rallonge de plus de 3 milliards pour ‘’le renforcement des activités culturelles et sportives dans la ville de Thiès’’.

Pour Sud Quotidien, Macky Sall ‘’+reprend+ les chantiers de Thiès’’ lancés en 2004 pour l’organisation de la fête de l’Indépendance dans cette ville. Mais avec la relance de la Nouvelle société textile du Sénégal (NTS), des chemins de fer, des chantiers de Thiès, Walfadjri voit plutôt un ‘’plan de Macky Sall pour effacer Idy dans la cité du Rail’’.

L’Observateur relève pour sa part que les déflatés de la Société nationale des chemins de fer (SNCF) ont profité du Conseil des ministres pour étaler leurs misères. ‘’Mon épouse a avorté avant-hier, jusqu’à présent, je n’ai pas acheté l’ordonnance’’, soutient Amadou Dièguène, 50 ans. ‘’Je n’ai même pas 100 francs pour acheter le stylo à mon fils’’, déclare Abdoulaye Sané, 54 ans.

Aps


Vendredi 6 Juin 2014 - 10:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.