contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



La reprise du procès Karim Wade fait la Une des quotidiens



Les quotidiens parvenus mardi à l’APS traitent principalement de la reprise du procès pour enrichissement illicite présumé de Karim Wade, fils et ancien ministre du président Abdoulaye Wade.



La reprise du procès Karim Wade fait la Une des quotidiens
‘’Le procès de Karim Wade et ses co-accusés a repris hier après une longue suspension. La Cour s’est penchée sur la demande de liberté provisoire introduite par les avocats de la défense. Le juge a mis l’affaire en délibéré, le lundi 29 décembre’’, rapporte L’Observateur.

‘’Les avocats de Wade-fils donnent des gages, le parquet dit niet et se braque’’, note de son côté le quotidien Le Populaire. ‘’Chaudes empoignades autour de la LP (liberté provisoire) de Karim’’, affiche le journal.

‘’Malgré la forte insistance des avocats de Karim Wade et Mamadou Pouye, écrit Le Témoin quotidien, le procureur spécial de la CREI (Cour de répression de l’enrichissement illicite), Cheikh Tidiane Mara, rechigne encore à accorder la liberté provisoire aux prévenus en détention depuis deux ans’’.

‘’Le procureur spécial craint toujours une subordination de témoins, si les mis en cause étaient libérés et en veut en aucun cas entamer la sincérité du procès. Les plaidoiries aux accents pathétiques, l’appel de Mamadou Pouye n’ont pas été suffisamment retentissants, pour toucher la sensibilité du procureur, qui met en avant le point du droit’’, explique le même journal.

‘’Pour la défense, la mise en liberté des mis en cause ne présente aucun risque’’ pour ‘’la manifestation de la vérité. Des arguments balayés par le parquet spécial et la partie civile qui ont requis l’irrecevabilité et le rejet des requêtes’’, rapporte le quotidien national Le Soleil.

‘’Si les inquiétudes du parquet spécial et des avocats de la partie civile se focalisent sur la possibilité de fuite de prévenus, ou la subordination de témoins, la défense quant à elle, a exposé des garanties pour éviter que pareille choses ne surviennent’’, ajoute La Tribune.

Ce journal retient avec Sud Quotidien que la Cour de répression de l’enrichissement illicite a mis en délibéré au 29 décembre la demande de mise en liberté provisoire de Karim Wade et Mamadou Pouye.

Mais selon de nombreux autres quotidiens, c’est véritablement Bibo Bourgi, principal co-accusé de Karim Wade, qui a été l’attraction de cette séance de reprise. Bourgi est rentré à Dakar samedi soir, selon plusieurs médias, après avoir séjourné en France pendant plusieurs semaines, pour des raisons médicales.

Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi ‘’a été l’attraction à l’audience (…)’’, selon le quotidien L’As. Le journal signale qu’il s’est présenté debout à la barre, alors qu’il était constamment sur chaise roulante avant son évacuation sanitaire en France.

‘’C’est une toute autre ambiance qui règne au palais de Justice de Dakar. Avec la réapparition de Bibo Bourgi (cette fois sur deux jambes), la donne change totalement, dans ce qui était jusque-là un +stalemate+ entre des prévenus volontairement silencieux et une procédure qui s’acharnait, vaille que vaille, à trouver (ailleurs) ses réponses’’, écrit Enquête.

Pour le reste, les quotidiens annoncent que le président de la République a promis d’équiper les centres artisanaux, lors d’un déplacement la veille à Mékhé, dans la région de Thiès (ouest), où il présidait la Journée de l’artisanat.

‘’Une dotation de 8 milliards de FCFA au secteur pour 3 ans’’, annonce le quotidien national Le Soleil. ‘’8 milliards pour lutter contre les produits importés’’, estime Sud Quotidien. ‘’Macky Sall redonne espoir aux artisans’’, selon Direct Infos.

D’autres journaux reviennent sur ce que Walfadjri appelle l’alternance à la tête de l’Eglise du Sénégal, avec la nomination de Mgr Benjamin Ndiaye, nouvel archevêque de Dakar, en remplacement du cardinal Théodore Adrien Sarr, appelé à faire valoir ses droits à la retraite.

‘’Après le renoncement du cardinal Théodore Adrien Sarr à la gouvernance pastorale, Mgr Benjamin Ndiaye, jusque-là évêque de Kaolack, a été désigné par le souverain pontife, archevêque de Dakar’’, écrit Walfadjri.

‘’Le dernier vicaire Thiandoum aux commandes’’, souligne le journal Le Quotidien. Le Populaire et le Soleil également reviennent sur la même information, le second dressant le profil du nouvel archevêque de Dakar, natif de Fadiouth, sur la Petite-Côte sénégalaise. Benjamin Ndiaye a été nommé évêque de Kaolack le 15 juin 2001.

‘’Le procès de Karim Wade et ses co-accusés a repris hier après une longue suspension. La Cour s’est penchée sur la demande de liberté provisoire introduite par les avocats de la défense. Le juge a mis l’affaire en délibéré, le lundi 29 décembre’’, rapporte L’Observateur.

‘’Les avocats de Wade-fils donnent des gages, le parquet dit niet et se braque’’, note de son côté le quotidien Le Populaire. ‘’Chaudes empoignades autour de la LP (liberté provisoire) de Karim’’, affiche le journal.

‘’Malgré la forte insistance des avocats de Karim Wade et Mamadou Pouye, écrit Le Témoin quotidien, le procureur spécial de la CREI (Cour de répression de l’enrichissement illicite), Cheikh Tidiane Mara, rechigne encore à accorder la liberté provisoire aux prévenus en détention depuis deux ans’’.

‘’Le procureur spécial craint toujours une subordination de témoins, si les mis en cause étaient libérés et en veut en aucun cas entamer la sincérité du procès. Les plaidoiries aux accents pathétiques, l’appel de Mamadou Pouye n’ont pas été suffisamment retentissants, pour toucher la sensibilité du procureur, qui met en avant le point du droit’’, explique le même journal.

‘’Pour la défense, la mise en liberté des mis en cause ne présente aucun risque’’ pour ‘’la manifestation de la vérité. Des arguments balayés par le parquet spécial et la partie civile qui ont requis l’irrecevabilité et le rejet des requêtes’’, rapporte le quotidien national Le Soleil.

‘’Si les inquiétudes du parquet spécial et des avocats de la partie civile se focalisent sur la possibilité de fuite de prévenus, ou la subordination de témoins, la défense quant à elle, a exposé des garanties pour éviter que pareille choses ne surviennent’’, ajoute La Tribune.

Ce journal retient avec Sud Quotidien que la Cour de répression de l’enrichissement illicite a mis en délibéré au 29 décembre la demande de mise en liberté provisoire de Karim Wade et Mamadou Pouye.

Mais selon de nombreux autres quotidiens, c’est véritablement Bibo Bourgi, principal co-accusé de Karim Wade, qui a été l’attraction de cette séance de reprise. Bourgi est rentré à Dakar samedi soir, selon plusieurs médias, après avoir séjourné en France pendant plusieurs semaines, pour des raisons médicales.

Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi ‘’a été l’attraction à l’audience (…)’’, selon le quotidien L’As. Le journal signale qu’il s’est présenté debout à la barre, alors qu’il était constamment sur chaise roulante avant son évacuation sanitaire en France.

‘’C’est une toute autre ambiance qui règne au palais de Justice de Dakar. Avec la réapparition de Bibo Bourgi (cette fois sur deux jambes), la donne change totalement, dans ce qui était jusque-là un +stalemate+ entre des prévenus volontairement silencieux et une procédure qui s’acharnait, vaille que vaille, à trouver (ailleurs) ses réponses’’, écrit Enquête.

Pour le reste, les quotidiens annoncent que le président de la République a promis d’équiper les centres artisanaux, lors d’un déplacement la veille à Mékhé, dans la région de Thiès (ouest), où il présidait la Journée de l’artisanat.

‘’Une dotation de 8 milliards de FCFA au secteur pour 3 ans’’, annonce le quotidien national Le Soleil. ‘’8 milliards pour lutter contre les produits importés’’, estime Sud Quotidien. ‘’Macky Sall redonne espoir aux artisans’’, selon Direct Infos.

D’autres journaux reviennent sur ce que Walfadjri appelle l’alternance à la tête de l’Eglise du Sénégal, avec la nomination de Mgr Benjamin Ndiaye, nouvel archevêque de Dakar, en remplacement du cardinal Théodore Adrien Sarr, appelé à faire valoir ses droits à la retraite.

‘’Après le renoncement du cardinal Théodore Adrien Sarr à la gouvernance pastorale, Mgr Benjamin Ndiaye, jusque-là évêque de Kaolack, a été désigné par le souverain pontife, archevêque de Dakar’’, écrit Walfadjri.

‘’Le dernier vicaire Thiandoum aux commandes’’, souligne le journal Le Quotidien. Le Populaire et le Soleil également reviennent sur la même information, le second dressant le profil du nouvel archevêque de Dakar, natif de Fadiouth, sur la Petite-Côte sénégalaise. Benjamin Ndiaye a été nommé évêque de Kaolack le 15 juin 2001.


Mardi 23 Décembre 2014 - 08:30



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.