contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le 11 mai, c'est aussi l'anniversaire de la mort de Blaise Diagne





Le 11 mai, c'est aussi l'anniversaire de la mort de Blaise Diagne
PICCMI.COM-Les sénégalais doivent-ils parler plus de l'anniversaire de Blaise Diagne que de celui de Bob Marley? Une interrogation difficile à répondre parce que les deux hommes ont profondément marqué l'histoire par leur lutte menée pour l'émancipation des faibles. PICCMI.COM se propose de faire un bref aperçu du vécu de ces figures historiques.

Blaise Diagne, premier député noir à l'Assemblée nationale française, est décédé un jour de 11 mai. Il est mort en 1934 à l’âge de 72 ans.

Le natif de Gorée (13 octobre 1872 (Quatre communes) a mis fin au règne sans partage des Français qui ont occupé ce poste (député) depuis 1871.

Blaise Diagne a toujours exigé la participation des Africains à la politique des colonisateurs. Ses prises de positions ont souvent dérangé.

Au palais Bourbon,la chambre des députés français, on l’avait surnommé « la voix de l’Afrique ». Et, pourtant, l’homme a été hors du Sénégal durant une bonne décennie. N’empêche,


Le reggeaman, Bob Marley, est également mort à l’âge de 36 ans en 1981 du même mois le député sénégalais. Durant sa vie, Marley a hissé le reggae et le mouvement rastafari à une échelle planétaire.

Bob a toujours été le porte-parole des défavorisés. Sa musique a commencé à prospérer à l’époque du choc pétrolier et d’une crise économique qui a accru le chômage.

Dans ce contexte, il a choisi de lutter contre le colonialisme et l’oppression économique. Il a fini par incarner le symbole universel de la contestation et de l’éveil de son peuple.

Le point commun de ces deux hommes, c'est leur engagement pour la libération des populations vulnérables.


Dimanche 11 Mai 2014 - 09:48



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Octobre 2017 - 13:42 Mbégan Ndour : 1er vrai Buur Saloum


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.