contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le CNRA met en garde contre l'attribution de fréquences à certains groupes





Le CNRA met en garde contre l'attribution de fréquences à certains groupes
Le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), Babacar Touré, a mis en garde les autorités contre le "lourd préjudice" que peut causer à "l’équilibre de l’information et à la liberté de la presse" l’attribution de fréquences de radio et de télévision aux hommes politiques, aux hommes d’affaires ou aux groupes religieux.

Il a lancé cette mise en garde dans un discours dont une copie est parvenue jeudi à l'APS. Le même jour, il a remis au président Macky Sall le rapport 2013 des activités du CNRA.

Selon Babacar Touré, l’attribution des fréquences de télévision et de radio à des hommes politiques, des hommes d’affaires ou à des groupes confessionnels peut causer "un lourd préjudice à l’équilibre de l’information et à la liberté de la presse".

"Dans l’accomplissement de sa mission de veille sur le pluralisme et l’équilibre de l’information, sur l’indépendance et la liberté de la presse, le CNRA recommande une plus grande précaution dans l’attribution des fréquences", est-il écrit dans le texte.

"Le mauvais usage [des fréquences audiovisuelles] est de nature à exacerber les clivages socio-ethniques et confessionnels, et les contradictions politiques préjudiciables à la cohésion nationale et à la quiétude publique", a prévenu l’ancien président-directeur général du groupe de presse Sud Communication (privé).

Son président a insisté sur le rôle que doit jouer le CNRA en faveur de la "diversité" de l'audiovisuel sénégalais.

Babacar Touré estime par ailleurs qu’"il faudra engager une réelle créativité et de l’ingénierie juridique et institutionnelle" pour rendre les médias audiovisuels davantage professionnels.

"Il ne s’agit pas de pasteuriser l’environnement médiatique de nos enfants et de nos communautés, mais de rendre la mosaïque belle et responsable", a-t-il précisé.

APS

Jeudi 25 Septembre 2014 - 23:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.