contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le CNRA présente son nouveau système de monitoring





Le CNRA présente son nouveau système de monitoring
Le Conseil national de régulation et de l’audiovisuel (CNRA) a présenté mardi son nouveau système de monitoring qui va lui permettre d’assurer le suivi quantitatif et qualitatif des programmes diffusés dans les services télévisuels et radiophoniques opérant sur le territoire national.

''Nous avons besoin de savoir tout ce qui se dit et se montre sur les chaines diffusées sur Dakar et sur le reste du territoire national. Il va falloir que le CNRA sache ce qui se passe au Nord, au sud et au centre du pays pour mieux jouer son rôle de régulateur’’, a estimé Babacar Toure, président du CNRA.

Il s’exprimait lors de la cérémonie de présentation du système de monitoring des programmes audiovisuels intitulé Haca media solutions (HMS).

Le HMS est une solution technique et informatique dédiée au monitoring des programmes audiovisuels, développée par la Haute autorité de la communication audiovisuels du Maroc (HACA).

''Nous recevons souvent des plaintes de la part des populations. Il est important de disposer des enregistrements des services audiovisuels, leur stockage et leur traitement pour répondre a leurs préoccupations’’, a souligné Babacar Toure rappelant que la régulation concerne ''un secteur dont la raison d’être est la liberté''.

C’est pourquoi, a-t-il ajouté : ‘’ Il a fallu réfléchir à asseoir une doctrine de la régulation pour s’informer de tout ce qui se passe dans les services audiovisuels. La régulation institutionnelle à elle seule ne peut pas tout faire.’’

Le président du CNRA a invité les régulateurs à ‘’travailler sous le socle de la responsabilité et adhérer à la pratique de l’auto-regulation’’, qualifiant la solution HMS de ‘’plateforme commune’’ de régulation entre le Sénégal et Maroc.

Le directeur général de la Haute autorité de la communication audiovisuels du Maroc (HACA), Jamal Eddine Naji, a indiqué de son côté que ‘’ceux qui réussissent ont misé sur la co-régulation et l’auto-regulation.’’

''Au Maroc, depuis 10 ans, nous avons passé pour la première phase, à un accompagnement technique et lors de la deuxième phase, à un accompagnement des ressources humaines. Aujourd’hui, nous avons un taux d’encadrement de 74%’’, a-t-il dit en expliquant les performances de son pays grâce à HMS.

Il estime par ailleurs que les régulateurs ont l’obligation de bâtir. ''Nous sommes une source de connaissance et, en informant, on éduque nos populations’’, a indiqué Jamal Eddine Naji, tout en se réjouissant de l’adoption du système de monitoring par plusieurs pays.

Le paysage médiatique sénégalais compte une quinzaine de télévisions, quelque 200 radios et autres types de médias. le CNRA fonde son action sur deux fondamentaux à savoir le monitoring des émissions et la concertation des acteurs, selon un dossier de presse.

Selon le document, le système permet le monitoring de 24 télévisions et 36 radios. Tout le personnel du CNRA peut accéder, à partir de son bureau à n'importe quel programme, assure la même source.

APS

Mercredi 30 Avril 2014 - 07:36



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.