contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Le CNT annonce la capture de Kadhafi





Le CNT annonce la capture de Kadhafi
Selon des informations données à l'AFP et à Reuters par des responsables militaires du Conseil national de transition (CNT), Mouammar Kadhafi a été blessé aux deux jambes et arrêté à Syrte jeudi 20 octobre. "Kadhafi a été arrêté. Il est gravement blessé mais il respire encore", a déclaré à l'AFP Mohamed Leith, un des commandants venus de Misrata, à l'ouest de la ville de Syrte, affirmant avoir vu Mouammar Kadhafi de ses propres yeux. Selon lui, l'ex-dirigeant portait un costume kaki et un turban.

Un peu plus tôt dans la journée, le porte-parole militaire du CNT, Abedelrahman Bousen, a indiqué que la ville natale du dirigeant déchu Mouammar Kadhafi était "presque libérée". "Il y a toujours des affrontements de moindre intensité. Mais nos combattants sont en train de ratisser les maisons du quartier no 2", dans lequel les forces pro-Kadhafi étaient retranchées, a déclaré M. Bousen.

"Syrte a été libérée. Il n'y a plus de troupes de Kadhafi", a de son côté affirmé le colonel Yunus Al-Abdali, qui dirige les opérations militaires de soldats gouvernementaux dans l'est de la ville. "Nous pourchassons les combattants qui tentent de s'enfuir", a-t-il ajouté. Aboubakr Younès Jaber, le ministre de la Défense du régime déchu, aurait été tué alors qu'il était présent à Syrte, selon un médecin qui dit avoir "identifié le corps d'Aboubakr Younès Jaber", amené jeudi matin à l'hôpital de campagne de Syrte.

DEUX MOIS DE SIÈGE

La prise de la cité portuaire a également été confirmée par un autre commandant sur la ligne de front dans ce qui était le dernier bastion des partisans de l'ancien dirigeant libyen, renversé il y a deux mois.

Les nouvelles autorités libyennes avaient fait de la capture de Syrte le point de départ du calendrier qui doit établir un nouveau régime démocratique en Libye. Kadhafi, lui, est toujours en fuite depuis la prise de Tripoli, le 23 août.

Le nouveau drapeau libyen a été hissé sur un grand bâtiment du centre de la ville, où les forces du CNT ont célébré leur victoire par des rafales tirées en l'air ou en circulant klaxon enfoncé dans les rues.

Mais en milieu de journée, de nombreux combattants empêchaient toujours les journalistes d'entrer dans la ville, expliquant que les opérations de ratissage étaient toujours en cours pour neutraliser d'éventuels fidèles de Mouammar Kadhafi. Selon des combattants du CNT, une quarantaine de véhicules transportant des partisans de l'ex-Guide ont tenté de quitter la ville en direction de l'ouest. "Mais les révolutionnaires les ont encerclés et s'occupent d'eux", a ajouté l'un deux.

Les deux mois de siège ont contraint des milliers de civils à quitter la ville, dont la population comptait, avant le soulèvement, 75 000 habitants.


LeMonde.fr

PiccMi.Com

Jeudi 20 Octobre 2011 - 14:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.