contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le Cng interdit le combat Bombardier-Rocky Balboa





Le Cng interdit le combat Bombardier-Rocky Balboa
PICCMI.COM- Le Comité national de gestion (Cng) de la lutte a interdit le combat devant opposer Bombardier à Rocky Balboa. Un combat décroché par Mansour Aw, le Président du Mouvement républicain et des tailleurs et stylistes professionnels du Sénégal et de la Diaspora, et qui était prévu dans un premier temps en Suisse puis en France. Bombardier devait empocher 150 millions contre 80 millions pour Rocky Balboa.

Dans un communiqué rendu public, le Cng dit s’être opposé « par principe » à ce combat. « N’importe qui ne peut pas se lever un beau jour, sans avoir fait ses preuves dans l’arène, pour défier les champions de lutte du Sénégal », explique le bureau du Cng par la voix de son chargé de la communication, Thierno Kâ. Le Cng veut que Rocky Balboa « fasse ses preuves » d’abord avant de pouvoir affronter les champions.

Réagissant à ce communiqué, dans les colonnes de « L’As », Pape Dia, le frère de « Bombardier », déclare que le combat aura bien lieu et le Cng ne peut pas l’interdire. « Le Cng n’a pas le droit d’agir de la sorte. Ce n’est pas un championnat. Le promoteur est un privé. À ce que je sache, Rocky Balboa a rempli tous les critères (écurie et licence). Dire qu’il doit faire ses preuves est absurde. Le rôle du Cng est de gérer la lutte et non de s’immiscer dans des domaines qu’il ne maîtrise pas. Le Cng ne monte pas de combat. C’est comme si Rocky Balboa n’était pas un Sénégalais et que Bombardier n’a pas le droit de choisir ses adversaires. Ce sera dur, mais le combat aura bel et bien lieu », soutient Pape Dia, grand-frère et agent de Bombardier.


Mercredi 4 Novembre 2015 - 08:17



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.