contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Le GCSE va poursuivre la grève, selon son secrétaire général





Le GCSE va poursuivre la grève, selon son secrétaire général
Le Grand cadre des syndicats de l'enseignement (GCSE) a décidé de poursuivre la grève, malgré l’accord signé avec le gouvernement, a annoncé vendredi son secrétaire général, Mamadou Lamine Dianté.

Le gouvernement et le GCSE ont trouvé jeudi un accord sur la base duquel cette organisation syndicale a suspendu la grève qui paralyse depuis février dernier le fonctionnement de l'école sénégalaise.

"Le Grand cadre des syndicats d’enseignants va lever la mesure de suspension de son plan d’action de grève", a Mamadou Lamine Dianté.
Le GCSE a pris cette mesure en raison de la "désapprobation" que suscite chez "sa base" l’accord conclu jeudi avec le gouvernement, a expliqué M. Dianté à la Radio futurs médias (RFM).

Les syndicats constitutifs de cette organisation syndicale vont poursuivre la grève en raison des "ponctions" effectuées par le gouvernement sur les salaires du mois d’avril de certains enseignants, a-t-il fait valoir.

Pour ne pas payer des heures non travaillées, le gouvernement a effectué des "ponctions" variant entre 40 mille et 150 mille francs CFA sur les salaires d’avril de certains enseignants en grève, ont annoncé plusieurs quotidiens, jeudi.

Les syndicats d’enseignants déroulent depuis février plusieurs plans d’action comprenant des grèves, des débrayages et des "marches", en vue de l’application du protocole d’accord signé avec le gouvernement le 14 février 2014.

Ils dénoncent "les lenteurs administratives" sur la titularisation des professeurs et maîtres contractuels.

Les enseignants réclament le paiement de leur indemnité de logement et exigent le respect, par le gouvernement, des autres revendications contenues dans le protocole d’accord.

Aps


Vendredi 1 Mai 2015 - 12:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.