contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le Japon Par Ippon



En huitièmes grâce à sa belle victoire sur le Danemark (3-1), le Japon va affronter le Paraguay au prochain tour. Les Samouraï de Keisuke Honda pourraient être sur la voie d'une qualification historique pour les quarts.



Le Japon Par Ippon
Après la Corée du Sud, parvenue mardi dernier à s'extirper d'un groupe B compliqué (Argentine, Nigéria, Grèce), une seconde nation asiatique disputera les huitièmes de finale de la Coupe du monde, comme en 2002 lorsque les deux pays avaient accueilli l'épreuve, le Japon. Pour leur quatrième participation consécutive, les Nippons ont donc fait aussi bien qu'il y a huit ans, décrochant deux victoires dans un groupe E dont ils n'étaient pas forcément les plus souvent cités pour accompagner les Pays-Bas en huitièmes, le Cameroun et le Danemark ayant les faveurs des suffrages au coup d'envoi de cette Coupe du monde sud-africaine.

A l'arrivée, les hommes de Takeshi Okada n'ont pas usurpé leur qualification, dominant leurs deux rivaux pour cette deuxième place, le Cameroun en ouverture (1-0) et le Danemark en clôture, une victoire 3-1 à Rustenburg qui ne souffre guère de contestation. D'abord parce que le Japon a montré plus de technicité et d'envie, ensuite parce qu'il est tombé sur une formation scandinave sans imagination et particulièrement maladroite, à l'image de son capitaine Tomasson qui aura longtemps vécu une soirée cauchemardesque, s'emmêlant les pinceaux devant Kawashima à chaque fois qu'il s'est retrouvé en bonne position, pour finalement marquer le but de l'honneur, non sans une grosse dose de réussite, ce qui lui permet de devenir le meilleur buteur de sa sélection à égalité avec Poul Nielsen avec 52 réalisations.


Honda et Endo, les artificiers

Un but pour rien, car le Danemark sort pour la première fois de son histoire au premier tour d'une Coupe du monde (en quatre participations), faute d'avoir su prendre ce dernier match de poule par le bon bout. Car si Tomasson, déjà, manque une première occasion, d'un plat du pied qui passe juste à côté du but de Kawashima (14e), c'est bien le Japon qui entre le mieux dans la partie, puisque Sörensen s'en sort miraculeusement sur une pichenette de Matsui avant de voir avec soulagement la lourde frappe de Hasebe, lancé par Matsui, raser sa lucarne gauche (13e). C'est donc assez logiquement que le match bascule dans le camp japonais grâce à la nouvelle star nipponne, Honda, dont le coup franc excentré de près de 30 mètres, à la Juninho, trompe Sörensen (0-1, 17e).

La formation nipponne a alors un bon pied en huitièmes de finale puisque le Danemark doit marquer deux fois pour passer, et comme Tomasson, trop court sur un bon service de C.Poulsen (23e), n'est pas dans un bon soir, les affaires scandinaves sont bien mal engagées. Elles se corsent même à la demi-heure de jeu, puisque les Nippons doublent le score de façon identique, à savoir sur un coup franc, avec cette fois-ci Endo dans le rôle de l'artificier face aux buts à 22 mètres, Sörensen est de nouveau battu (0-2, 31e) ! Le Danemark est complètement sonné, incapable de hausser le rythme et si C.Poulsen tente sa chance de loin (42e), c'est encore le Japon qui se montre le plus dangereux en contre avec un déboulé côté droit de Komano qui oblige Sörensen à détourner en corner (44e).


Le Japon a sa chance face au Paraguay

A la pause, la situation des Danois est presque désespérée, ils frisent même la correctionnelle lorsque Sörensen laisse échapper un lointain coup d'Endo... sur son poteau droit (48e) ! Malgré les changements effectués par Morten Olsen qui sort successivement Jorgensen, Kroldrup et Kahlenberg, rien n'y fait, les Scandinaves peinent à revenir dans le coup, soit par maladresse, à l'image de Tomasson à deux reprises devant Kawashima (52e et 70e), soit par manque de conviction, le portier nippon s'interposant sans peine sur une tentative lointaine de J.Poulsen (59e) puis sur un coup franc d'Agger (60e). Et lorsque le Danemark est inspiré, il est malchanceux comme sur cette reprise sur la barre de Larsen (79e). Finalement, c'est l'arbitre sud-africain, M. Damon, qui lui donne un coup de pouce sous la forme d'un penalty généreusement accordé que Tomasson convertit en deux fois, se blessant même sur le coup (81e).

Un feu de paille cependant pour l'équipe danoise qui finit par céder une troisième et dernière fois, avec un numéro de Honda qui sert sur un plateau Okazaki pour le but du 3-1. Les Nippons peuvent exulter, ils tenteront en huitièmes de finale face au Paraguay de réussir l'exploit inédit d'atteindre les quarts de finale, sur ce qu'ils ont montré face à un Danemark décevant, ils en ont les moyens...





Source Sports.fr


M.S.

Jeudi 24 Juin 2010 - 20:35



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.