contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Le PS et son congrès annoncés en vedette



PICCMI.COM - L'élection du secrétaire général du Parti socialiste, qui serait contrariée par des cafouillages, est le sujet le plus en vue dans la livraison des quotidiens de ce vendredi. Certains titres évoquent également des manifestations de violence à Thiaroye, dans la banlieue dakaroise, où des accrochages ont opposés pêcheurs et agents chargés de la surveillance des côtes.



Le PS et son congrès annoncés en vedette
"Processus Sali" au Parti socialiste appelé à se choisir un secrétaire général lors d’un congrès arrêté les 6 et 7 juin prochains, relève le journal Le Quotidien en évoquant la décision des autorités compétentes de cette formation d’arrêter une élection jusque-là en cours au sein de ses instances de base.

‘’Le Parti socialiste arrête le processus électoral devant aboutir au choix de son secrétaire général. C’est la décision prise par Khalifa Sall pour éviter que les hostilités entre Ousmane Tanor Dieng (le secrétaire général sortant) et Aïssata Tall Sall (son challenger) n’affectent l’unité du parti’’, écrit-il.

Aïssata Tall Sall avait rencontré la presse il y a quelques jours, pour lui faire part de ’’manquements’’ et autres ‘’irrégularités’’ notés, selon l’avocate, dans le déroulement des opérations de renouvellement de certaines instances de base de son parti, en particulier les commissions administratives.

‘’Le Parti fondé par le défunt poète-président, Léopold Sédar Senghor, vient de montrer qu’il ne mérite pas le titre de parti démocratique cité en exemple, commente Direct Info. Pour sa sortie médiatique dénonçant des +irrégularités+ dans le vote pour le choix du futur SG du Parti, Aïssata Tall Sall a été tout bonnement écartée de la course au profit de Tanor Dieng’’.

‘’Cafouillage, cacophonie et putsch au PS’’, affiche L’As, reprenant la même information. ‘’Khalifa Sall arrête le processus, écarte Aïssata Tall Sall et installe Tanor’’ au détriment de son challenger, qui prend acte de cette décision non sans préciser qu’elle ‘’n’ s’est pas désistée’’, informe ce journal.

Conséquence de cette décision émanant du Comité national de pilotage et d’évaluation (CNPE) de la formation socialiste, ‘’+le processus électoral se poursuivra autour de la candidature de Ousmane Tanor Dieng au poste de secrétaire’’, relève Walfadjri.

De nombreux autres quotidiens en concluent que ‘’Khalifa Sall écarte Aïssata Tall Sall’’, à l’image de L’Observateur, qui donne la parole à la principale intéressée : ‘’Je n’ai pas désisté, mais je me plie à la décision du parti’’, précise le challenger de Ousmane Tanor Dieng dont les propos s’affichent à la Une du journal.

‘’Ousmane Tanor Dieng en roue libre’’, constate à son tour Le Populaire. Enquête, pour sa part, est un brin méfiant, comme suggérée par sa manchette : ‘’Un deal pour sauver les meubles ?’’. ‘’Si ça n’est pas un deal en bonne et due forme, ça y ressemble fort, très fort même’’, écrit le journal au sujet de la retraite de la candidature de Me Sall.

Des quotidiens font peu de cas de la situation prévalant au Parti socialiste, s’intéressant à des manifestations violentes enregistrées à Thiaroye, dans la banlieue dakaroise, consécutives à des incidents ayant opposé pêcheurs et agents de surveillance des côtes.

‘’Thiaroye bascule dans la violence. La mairie saccagée, deux bus brûlés’’, note Le Populaire. ‘’thiaroye-sur-mer dans la violence’’, renchérit Sud Quotidien. ‘’Les pêcheurs brûlent deux bus et saccagent la mairie’’, indique La Tribune, affichant : ‘’Thiaroye se rebelle’’.

Selon Rewmi quotidien, la section de recherches de la gendarmerie et la Division des investigations criminelles (DIC), deux corps parmi les plus réputés des forces de sécurité sénégalaises, sont ‘’aux trousses des casseurs’’.

Aps


Vendredi 30 Mai 2014 - 11:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.