contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Le carnaval des 72h de la Médina n’a pas réussi faute de moyens (styliste)





Le carnaval des 72h de la Médina n’a pas réussi faute de moyens (styliste)
La styliste sénégalaise Oumou Sy a indiqué samedi que le carnaval de la 1ère édition du festival ‘’Les 72 heures de la Médina : Médina en fête’’ n’a pas répondu aux attentes à cause d’un manque de moyens.

‘’La majeure partie des participants qui devaient animer, colorer et rythmer le carnaval des 72 heures de fête de la Médina n’ont pas répondu à l’appel, faute de moyens’’, a-t-elle expliqué à la fin de cette parade qui a sillonné les rues de ce quartier proche du de Dakar.

La styliste avait pourtant prévu ‘’d’habiller plus de 500 participants’’ et de faire déplacer le grand tambour major Doudou Ndiaye Coumba Rose pour ‘’perler’’, ‘’garnir’’ et ‘’surfiler’’ le carnaval qui est l’une des activités phares dans le programme du festival.

Mais cela n’a pas pu se réaliser ‘’parce que le déplacement de ce percussionniste nécessite de gros moyens’’, a expliqué la styliste.

‘’On devait louer un camion de plateforme pour son matériel et les autres percussionnistes qui l’accompagnent, mais puisqu’on n’a pas d’argent, on a désisté’’, a-t-elle tenté d’expliquer.

Elle dit qu’elle dépensait d’habitude jusqu’à plus de 15 millions de francs pour tenir un festival. Selon elle, la somme de deux millions de francs Cfa mise à leur disposition ne suffit pas pour faire ‘’connaître aux jeunes de la Médina leur culture’’.

Une culture pourtant ‘’riche’’ et ‘’diversifiée’’, à en croire Ngagne Diagne, un agent de la Radio Futurs Médias (RFM) qui demeure à la Médina.

Les participants, à travers leurs déguisements, ont incarné quelques-unes des grandes figures historiques du pays, Alboury Ndiaye, Bourba Djolof, les princes héritiers de Lat Dior Ngoné LatyrDiop, Maba Diakhou Bâ, Birima, des chefs religieux comme El Hadj Omar Foutiyou Tall.

Certains d’entre eux ont aussi revêtu des tenues traditionnelles diola, ‘’des maures, des hal pular, etc. pendant que d’autres faisant revivre les signares.

L’objectif vise à ‘’apprendre à la jeunesse l’intégration entre le pays et la sous-région à travers l’habillement traditionnel et l’habillement moderne’’, a indiqué Oumou Sy.

Dans l’après-midi, à 18h, il est prévu le vernissage de l’exposition d’art et de photos d’archives des ‘’figures emblématiques de la Médina’’.

APS

PiccMi.Com

Samedi 31 Décembre 2011 - 21:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.