contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Le concept "ubbi tey, jàng tey" lancé au lycée Blaise Diagne





Le concept "ubbi tey, jàng tey" lancé au lycée Blaise Diagne
La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP), en partenariat avec le M23, le Forum civil, des syndicats d’enseignants, le mouvement "Y’en a marre" et des acteurs de l’école a procédé, mercredi, au lancement du concept "ubbi tey, jàng tey" au lycée Blaise Diagne de Dakar.

Marquée notamment par l'organisation d'une caravane, cette journée a été l’occasion pour les différents acteurs de montrer leur volonté de travailler main dans la main ''pour un démarrage effectif des cours le premier jour de la rentrée des classes, l’amélioration de l’environnement des lieux d’apprentissage et l’inscription à temps des enfants''.

''Nous avons toujours déploré le retard noté dans le démarrage des cours chaque année'', a souligné la représentante du Forum civil.

''Certaines écoles attendent une semaine après la rentrée pour démarrer les cours, et ce n’est pas normal'', a fustigé le coordonnateur du M23, Mouhamadou Mbodj.

Le proviseur du lycée Blaise Diagne a qualifié d’''action noble'' le concept ''ubbi tey, jàng tey'', assurant que ''tout est prêt'' pour sa mise en oeuvre.

''Il incombe au ministère de l’Education d’encadrer tout cela et de participer à la création des conditions pour pouvoir permettre aux enseignants de travailler avec leurs élèves dès le premier jour de la rentée'', a pour sa part estimé le directeur de l’enseignement élémentaire, Abdou Diaw.

Parlant de la mise en oeuvre du concept dans tout le pays, il précise qu’elle se fera à ''100% dans certaines zones dont les conditions sont réunies, et à 50 % dans des zones non favorables''.

Aps


Jeudi 25 Septembre 2014 - 08:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.