contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le dernier réaménagement à la une des journaux du lundi 13 Septembre 2010



Les quotidiens parvenus lundi à l’APS sont occupés pour l’essentiel à l’analyse de la logique du léger réaménagement gouvernemental intervenu le week-end dernier et qui est notamment marqué par le retour en force de Me Ousmane Ngom au ministère de l’Intérieur, poste qu’il avait déjà occupé entre 2004 et 2007.



Le dernier réaménagement à la une des journaux du lundi 13 Septembre 2010
’Wade rejoue la carte Ousmane Ngom’’, constate Walfadjri se projetant sur les préparatifs de la prochaine présidentielle arrêtée pour 2012. Le journal rappelle que Me Ngom ’’avait contenu la grande marche nationale de l’opposition à quelques jours de la campagne électorale de 2007’’.

’’Me Wade lui refait confiance. Pour le même poste qui en fait le chargé de l’organisation des élections de 2012’’, relève Walfadjri. Toutes choses qui amènent Le Matin à arborer ce titre : ’’Retour en force de Ousmane Ngom’’.

’’Wade remet en selle son homme de main’’, selon Le Populaire qui se demande si ce retour de Me Ousmane Ngom au ministère de l’Intérieur ne conduirait pas vers un nouveau contentieux électoral.

Toujours est-il que l’opposition ‘’rue dans les brancards et menace’’, alors que le camp présidentiel représenté par le Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir) et ses alliés ‘’donne un blanc-seing à Me Ngom’’, fait observer le journal.

’’Il n y a pas eu un simple réaménagement ministériel, Me Wade a posé (avec le retour de Me Ngom, NDLR) un acte concepteur d’une crise électorale majeure en perspective de la présidentielle et des législatives de 2012’’, écrit Le Quotidien.

Selon le commentateur du journal, le nouveau ministre de l’Intérieur aura en charge ‘’une mission limpide et dénuée de tout sentimentalisme : superviser et organiser, pour les gagner, la présidentielle et les législatives de 2012 au profit du président de la République sortant’’.

Sud Quotidien également revient sur ce léger réaménagement et écrit à ce sujet : ’’Il faut partir à point nous dit l’adage. L’avocat et compagnon des premières heures du Sopi avait +politiquement et judicieusement+ géré le département de l’Intérieur et avait vu son +candidat+ sortir vainqueur dès le premier tour à la présidentielle de 2007’’.

Au-delà de la personne de Me Ousmane Ngom, L’Observateur évoque les ‘’calculs’’ et ‘’manœuvres’’ de Me Wade, dont la candidature à la présidentielle de 2012 est fortement contestée par l’opposition et certains juristes.

Avec ce réaménagement, le président Wade ‘’est déterminé à abattre ses cartes, avec la ténacité d’un joueur expérimenté de poker. Fraîchement revenu de vacances, il s’exerce à soulever du lourd’’, analyse L’Observateur, en s’interrogeant : ’’Mais est-il aujourd’hui le seul maître du jeu ? Sait-il vraiment où il va ?’’.

Le Soleil ouvre sur la question des inondations avec les dernières pluies enregistrées à Dakar et dans certaines villes de l’intérieur. ’’Les populations réclament un plan Orsec’’, selon le journal.

Le football et la lutte sont à la une des quotidiens sportifs, à l’image de Walf sports, qui ouvre sur le combat devant opposer Gris Bordeaux, le nouveau Tigre de Fass, à Eumeu Sène, en fin février 2011.

’’Gris à l’épreuve d’Eumeu Sène’’, titre le quotidien sportif selon qui févier 2011 ’’sera donc une revanche pour le Pikinois (Eumeu Sène) face à un adversaire rembourré par ses habits de nouveau +Tigre de Fass+’’.

Selon le quotidien Sunu Lamb, spécialisé dans l’actualité de la lutte, ce combat se présente comme une revanche. Le journal rappelle que Gris Bordeaux avait battu le même adversaire le 28 novembre 2003.

Stades s’intéresse aux Lions et en particulier au joueur qui va servir de soutien à Mamadou Niang, désormais patron de l’attaque de l’équipe nationale. Le journal cite Mame Biram Diouf, Sow, P’tit Jules, Papiss Demba Cissé, Dieylani Fall, entre autres prétendants.

APS

Lundi 13 Septembre 2010 - 15:34



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.