contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le journaliste Adama Sow placé sous mandat de dépôt



Le journaliste Adama Sow a passé sa première nuit en prison ce mercredi 28 septembre à la Mac de Rebeuss. En effet, le président de l’association Grave (Groupe de recherches et d’action contre les violences faites aux enfants), accusé d’escroquerie et d’abus de confiance par l’Ong « Save The Children », a été placé sous mandat de dépôt.



Le journaliste Adama Sow placé sous mandat de dépôt
C’est vendredi prochain que le journaliste devra être jugé devant le tribunal des flagrants délits. Il est accusé d’escroquerie et d’abus de confiance portant sur plus de 5 millions de francs Cfa au préjudice de l’Ong Save the children.

Il résulte des éléments de la procédure que Adama Sow avait reçu en avril 2009, un financement de l’Ong à la suite d’un accord de coopération.

Selon les termes du partenariat, le président de l’association « Grave », devait œuvrer en faveur de la protection de l’enfance sur une période de 9 mois. Un travail dont le budget était évalué à 9 millions 934 mille francs Cfa.

Et pour mieux contrôler leurs sous, les partenaires suédois avaient exigé au journaliste de justifier l’utilisation des fonds et d’effectuer des rapports d’information.

Seulement, d’après le plaignant, à la fin de la mission, le 31 décembre 2009, le journaliste n’a pu justifier l’utilisation de la somme de 5 millions 273 mille 025 francs Cfa.

Il n’a pu donner aucune explication sur le montant « reliquataire » de 4 millions 660 mille 975 francs Cfa. Ceci malgré plusieurs mises en demeure.

Ce qui avait poussé les responsables de l’Ong « Save the children », à servir une citation à leur partenaire d’autant plus qu’Adama Sow, à la place d’une justification, avait servi le 15 janvier 2010, une correspondance pour présenter ses regrets. Aussi s’engageait-il aussi à rembourser la somme dans des délais raisonnables. Un aveu…

D’ailleurs, lorsque l’affaire a été portée devant le tribunal correctionnel, le juge n’avait pu en statuter car la citation avait été déclarée irrecevable à cause du non paiement de la consignation de 30.000 francs.

Avec cette nouvelle procédure initiée contre lui, Adama Sow fera face aux juges des flagrants délits.



Source: Xalimasn.com via Xibar.Net

PiccMi.Com

Jeudi 29 Septembre 2011 - 14:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.