contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le procès de l'ancien ministre de la Justice Me Amadou Sall parmi les sujets à la Une au Sénégal



Les quotidiens sénégalais reçus mardi à APA proposent un menu varié, dont le procès de’ l’ancien ministre de la Justice sous le régime libéral, Me Amadou Sall, poursuivi pour offense au Chef de l’Etat et appel à l’insurrection.



Le procès de l'ancien ministre de la Justice Me Amadou Sall parmi les sujets à la Une au Sénégal
«Audition de Me Amadou Sall à la Cour d'Appel de Dakar : Sa défense s'active pour une liberté provisoire», écrit Sud Quotidien à sa Une. Ce journal explique que cette audition de Me Sall intervient six semaines après son placement sous mandat de dépôt.

«Me Amadou Sall devant le juge: Quatre heures pour repréciser sa pensée. Des avocats étrangers entrent dans le dossier», raconte Walfadjri.

Dans L'As, l'avocat assume et tacle le régime : «Ce sont des incapables et des peureux».

Ce qui n'est pas le cas dans Libération où l'ancien Garde des Sceaux reprécise sa pensée avec ses termes: «Ce que je voulais dire…». «Me Sall maintient et reprécise sa pensée», note Le Quotidien qui cite l'un de ses avocats, Me Oumy Sow Loum.

Pour Le Populaire, «Me Sall se défausse sur la presse» à qui il reproche d'avoir déplacé et dénaturé ses propos.

Le même journal revient sur le naufrage de migrants dont des Sénégalais en mer méditerranéenne et affirme que «neuf jours après le drame, les autorités ouvrent les yeux». «Une cellule de crise installée par le Secrétaire d'Etat aux Sénégalais de l'extérieur», informe le journal.

«Trois mois après la pose de la première pierre : Ila Touba (autoroute à péage Thiès-Touba) bouché», écrit Le Quotidien.

De son côté, Sud Quotidien s'intéresse à l'Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) et informe que le constructeur «Bin Laden cloue au sol» cette infrastructure.

La Tribune souligne cette «pagaille dans Benno (majorité présidentielle)» avec ces attaques et contre-attaques entre alliés.


Mardi 28 Avril 2015 - 09:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.