contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le professeur lynché par des étudiants Mourides



Piccmi.com- Les étudiants mourides de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar ont affronté leurs camarades Ibadous dans l’enceinte de la mosquée du Campus.Tout est parti d’une lettre intitulée : «Présidentielle2012 : consigne de vote du calife des mourides en faveur de Wade maçon, par pacte avec le diable».



Le professeur lynché par des étudiants Mourides
L’auteur de cet article est Ibrahima Hanne professeur de l’Ecole Supérieure Polytechnique. Selon le journal" l’ Enquête", les étudiants mourides dans leur furie vengeresse, se sont rendus, hier au bureau du professeur Hanne à l’ESP, où ils l’ont délogé et bastonné.
Il sera ensuite houspillé par des disciples mourides en colère et conduit à la mosquée du Campus puis à la direction du Coud. Blessé à la lèvre et à l’arcade sourcilière, M Hanne n’a dû son salut qu’à l’intervention de Serigne Abdoul Aziz Mbacké

La situation va dégénérer, lorsque les étudiants se rendent à la mosquée de l’Ucad que fréquente le professeur. Des échauffourées et des échanges de pierres ont éclaté entre les deux camps.
La mosquée a été saccagée par les étudiants mourides qui ont fait le rapprochement entre le professeur Hanne auteur du tract et l’association de la mosquée.

Le commissaire central Arona Sy s’est entretenu avec le marabout Serigne Abdoul Aziz Mbacké et l’imam de la mosquée de l’Ucad, Imam Omar Sall pour arrondir les angles.
Le recteur de l’Ucad Pr Saliou Ndiaye de son côté , à la tête d’une délégation, s’est également rendu vers 17h sur les lieux pour faire revenir à la raison les deux camps.


Mardi 31 Janvier 2012 - 17:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.