contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Léger repli des exportations du Sénégal en février





Les exportations du Sénégal au terme du mois de février 2019 ont enregistré un léger repli de 9,8 milliards de FCFA (environ 16,660 millions de dollars) comparé au mois précédent, rapporte une note de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) rendue publque mercredi.
Ces exportations sont ressorties à 171,1 milliards de FCFA contre 180,9 milliards de FCFA au mois de janvier 2019, soit une baisse de 5,4% en valeur relative. « Ce repli est expliqué par la contraction des expéditions de conserves de poisson (moins 60,0%), d’engrais (moins 54,6%), d’arachides non grillées (moins 50,5%) et de poissons frais de mer (moins 22,8%) », souligne l’ANSD.
Cependant, le relèvement des exportations d’or non monétaire (plus 52,5%) et de titane (7,7 milliards de FCFA contre 3 milliards de FCFA en janvier) a amoindri cette baisse.
Comparées au mois de février 2018, les exportations se sont fortement relevées de 42,7%. Leur cumul à fin février 2019 s’est ainsi établi à 352 milliards de FCFA contre 241,7 milliards de FCFA pour la période correspondante en 2018, soit une progression de 45,7%.
Les principaux produits exportés durant la période sous revue sont l’or non monétaire (36,6 milliards de FCFA), l’acide phosphorique (22,2 milliards de FCFA), les poissons frais de mer (13,8 milliards de FCFA), les produits pétroliers (9,8 milliards de FCFA) et les arachides non grillées (9,8 milliards de FCFA).
Les principaux clients du Sénégal sont la Suisse (20,5%), l’Inde (13,2%), le Mali (10,8%), la Chine (6,2%) et la Côte d’Ivoire (3,7%). (APA)


PiccMi.Com

Mercredi 10 Avril 2019 - 14:01



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.