contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les Cousins Y Seront Ensemble



Un nul suffisait au Portugal face au Brésil pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2010, mission accomplie: au terme d'un match décevant, les deux formations se sont neutralisées (0-0), un score qui permet à la Seleçao de Carlos Dunga de terminer première du groupe H devant son rival du jour, tandis que la Côte d'Ivoire, malgré son succès 3-0 sur la Corée du Nord, est éliminée.



Les Cousins Y Seront Ensemble
On n'attendait pas forcément d'étincelles de ce choc quasiment sans enjeu entre le Brésil et le Portugal, presque qualifiés au coup d'envoi pour les huitièmes de finale, on n'a pas été déçu, puisque les deux formations, si elles ne se sont pas fait de cadeaux, se sont neutralisées au terme d'un match peu spectaculaire. A l'arrivée, mission accomplie des deux côtés : la Seleçao, toujours invaincue, termine première du « groupe de la mort » et affrontera le deuxième du groupe H (Espagne, Chili ou Suisse), tandis que le Portugal, après des débuts hésitants face à la Côte d'Ivoire (0-0), se qualifie également pour les huitièmes de finale, elle qui aura su faire jeu égal avec le quintuple champion du monde.

Chacun aura finalement eu sa mi-temps, la première dominée par le Brésil, au sein duquel Dunga avait procédé à plusieurs changements, titularisant notamment Nilmar et Julio Baptista pour encadrer en pointe Luis Fabiano. Si la première tentative du match est signée Alves de loin (6e), c'est surtout du côté droit que vient le danger, et particulièrement de Maicon dont les deux centres parfaits manquent de peu d'être exploités par Nilmar, qui voit sa reprise croisée du doigt repoussée in extremis par Eduardo sur son poteau droit (30e), et Luis Fabiano, dont la tête piquée file au ras du poteau (29e).

Côté portugais, pas de réel danger, le seul à se mettre en valeur étant Tiago, qui dévisse sa reprise de volée sur un service de Ronaldo (18e), avant d'être averti pour une grossière simulation dans la surface. Insuffisant pour menacer cette Seleçao, d'où, sans doute, une mise au point à la mi-temps de Carlos Queiroz, puisque c'est une équipe lusitanienne bien plus percutante qui revient sur la pelouse, emmenée par un Ronaldo qui sème la pagaille dans les rangs brésiliens. Sur sa première accélération côté gauche, il est repris in extremis par Lucio (48e), sur la seconde, à droite, il oblige le même Lucio à un tacle désespéré qui se transforme en passe décisive pour Raul Meireles qui a le tort de tenter un extérieur du droit plutôt qu'un intérieur du gauche et bute sur Julio Cesar (60e).

A ce stade du match, les deux équipes se mettent à calculer et à arrêter de jouer et il faut attendre le temps additionnel pour assister aux deux dernières occasions, une côté brésilien avec une parade d'Eduardo sur une frappe de Ramires déviée par le dos de Bruno Alves (60e), une portugaise pour Danny qui bute sur Eduardo. C'est tout et bien peu, mais l'essnetiel est là pour les deux formations : les huitièmes de finale...





Source Sports.fr


M.S.

Vendredi 25 Juin 2010 - 18:49



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.