contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les Thiantacounes déplorent ''l’immixtion'' de la tutelle dans l’affaire Béthio Thioune





Les Thiantacounes déplorent ''l’immixtion'' de la tutelle dans l’affaire Béthio Thioune
Les disciples de Cheikh Béthio Thioune se sont offusqués mercredi à Dakar contre ''l’immixtion'' du ministère de la Justice dans le dossier de Madinatoul Saloum impliquant notamment leur guide religieux placé sous mandat de dépôt à Thiès, depuis avril dernier, dans le cadre de cette affaire liée au meurtre de deux de ses talibés.

‘’Comment comprendre que le ministère de la Justice, après s'être tu durant tout le temps que les droits de la défense ont été bafoués (…), se fende d’un communiqué pour dire que le maintien du Cheikh en prison se justifie?’’, s’est étonné Ibrahima Bocoum, responsable de la cellule de communication des Thiantacounes.

Cette structure, qui regroupe plusieurs disciples de Cheikh Béthio Thioune, a fait face à la presse mercredi au domicile de leur guide à Dakar. Des fils de Cheikh Béthio Thioune dont le député Khadim Thioune ont pris part à cette rencontre.

‘’Depuis quatre mois, nous n’avons pas voulu communiquer sur ce dossier. Beaucoup nous reprochent notre mutisme. Mais nous nous sommes tus par respect au secret de l’instruction et à la justice de notre pays (…). Mais le communiqué du ministère de la justice nous a fait réagir’’, a expliqué M. Bocoum.

Selon la presse, la cellule de communication du ministère de la Justice a rendu public un communiqué sur le maintien en détention de Cheikh Béthio Thioune. ‘’La justice est la même pour tous sans distinction de statut social, ni d’origine ethnique ou l’appartenance religieuse’’, rappelait le texte.

‘’Si la justice est là pour tous, pourquoi être parti chercher Cheikh Béthio avec un détachement de plus de 400 agents des forces de défense et de sécurité encagoulés et lourdement armés, alors qu’une simple convocation est servie en de pareils cas aux citoyens ordinaires?’’, s’est interrogé Ibrahima Bocoum.

Pour autant, selon lui, ''les Thiantacounes ne veulent aucun traitement de faveur de la part des autorités pour la libération de leur guide''.

‘’Le Cheikh a refusé avec fermeté et courtoisie toute proposition de médiation ou d’arrangement jusqu’à des niveaux insoupçonnés de l’Etat (…). Nous n’attendons des autorités que le strict respect des droits de notre guide et le même traitement que mériterait tout citoyen ordinaire'', a-t-il fait observer.


APS

Mercredi 22 Août 2012 - 20:05



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.