contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les critiques des mouvements citoyens contre Wade tiennent la vedette



Les mouvements citoyens qui réclament le départ du président Wade des affaires, au terme de son mandat en cours, jouent les vedettes à la une de la plupart des journaux reçus lundi à l’APS.



Les critiques des mouvements citoyens contre Wade tiennent la vedette
Dix mouvements citoyens ont annoncé samedi leur décision de ‘’poursuivre et intensifier (une) campagne d’information et de dénonciation d’un troisième mandat que le président Wade veut s’octroyer’’, écrit Sud Quotidien.

‘’Tous pour le départ de Wade !’’, titre Le Quotidien. ‘’Sept mouvements civils et citoyens se sont réunis autour d’une structure dénommée +cadre de concertation+. L’objectif clairement affiché : mettre fin au régime de Wade’’, lit-on dans ce journal. Abdou Aziz Tall, Bara Tall, Amsatou Sow Sidibé et Cheikh Tidiane Gadio sont, avec d’autres, à la tête de ces mouvements.

Ces mouvements ‘’entendent défendre la Constitution, protéger les libertés démocratiques, lutter contre les scandales financiers et soutenir les luttes populaires’’, rapporte Kotch.

‘’Personne de sensé ne voit même pas, dans le camp présidentiel, Wade se représenter pour un troisième mandat à 86 ans. C’est à la fois indécent et impossible biologiquement’’, commente L’Observateur.

’’Ce n’est pas Cheikh Tidiane Diakhaté qui décide au Conseil constitutionnel, ils sont cinq : Cheikh Tidiane Diakhaté, un inspecteur d’Etat, un professeur de droit et trois hauts magistrats. Et, les décisions sont prises à la majorité des membres’’, argue l’avocat Ousmane Sèye, proche d’Abdoulaye Wade.

La nomination de Diakhaté à la tête du Conseil constitutionnel, chargé de dire si les candidatures à une élection présidentielle sont recevables ou non, est très contestée par l’opposition.

Le Soleil se fait l’écho des femmes de la Convergence autour du président de la République pour le 21ème siècle (CAP 21) - mouvance présidentielle - qui soutiennent que ‘’ce n’est pas (encore) le moment de +polémiquer+ sur la recevabilité ou non de la candidature de Me Wade’’.

Le Matin analyse la méthode Wade : ‘’En homme perspicace, Wade anticipe sur les événements qu’il sait même créer parfois pour recueillir les avis les plus divers et en tirer la matière d’un plan ultérieur.’’

Les journaux s’intéressent aussi au décès, dimanche, de la danseuse Ndèye Khady Niang, à 66 ans.

‘’Sa vie est intimement liée à la danse. Ndèye Khady Niang a su montrer avec beaucoup de talent les merveilles de ces mouvements corporels si compliqués, en montrant, chemin faisant, un pan essentiel de la culture sénégalaise, loin de l’exhibitionnisme ambiant. Adieu l’artiste…’’, écrit Le Matin.

Ndèye Khady Niang, ‘’la toupie de Sonano’’, comme elle était surnommée, ‘’a fait les beaux jours de Sorano (et) avait fini de faire l’unanimité autour de son talent’’ de danseuse, rappelle Le Quotidien.

Selon Walf Grand-Place, ‘’histoire retiendra’’ que Ndèye Khady Niang ‘’a été une danseuse professionnelle qui, même à la retraite, charmait encore sur scène’’.

Sunu Lamb se demande ‘’pourquoi le verdict n’est pas tombé samedi’’, comme promis par le Comité national de gestion (CNG) de la lutte, qui devait faire la lumière sur le combat controversé Baye Madione-Modou Lô du 9 août.

Même s’il s’est réuni samedi et dimanche en vue de trancher ce combat, le CNG ne donnera définitivement le nom du vainqueur que lundi ou mardi, indique Sunu Lamb.

Kotch fait état du ‘’dilemme du CNG : trancher (…) en donnant la victoire à Baye Mandione dont la victoire ne fait pas de doute au vue des images ou alors suivre la tendance générale dans l’arène qui célèbre Modou Lô.’’

Selon Walf Sports, la Commission des règlements et de la discipline du CNG a tranché en faveur de Modou Lô. ’’Modou Lô confirmé dans sa victoire’’, titre le journal, qui relève que ’’Baye Mandione n’a pas grillé toutes ses cartouches’’, car il peut encore ’’introduire un recours’’.

Le journal rappelle que selon le règlement de la lutte, ’’le CNG seul a compétence pour trancher en appel et en dernier ressort. Et ses décisions sont irrévovables’’

APS

Lundi 30 Août 2010 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.