contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Les décisions du CSM au menu des quotidiens



Les décisions du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui s’est réuni mardi sous la houlette du chef de l’Etat sont largement commentées par les quotidiens reçus mercredi à l’APS.



Les décisions du CSM au menu des quotidiens
''Vaste mouvement dans la magistrature’’, annonce ainsi Le Soleil qui met en exergue les cas de Henri Grégoire Diop, actuel président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) qui devient premier président de la Cour d’appel de Thiès. Il était précédemment en poste à Kaolack.

L’autre magistrat au cœur de ce vaste mouvement est Taïfour Diop, jusque-là premier président de la Cour d’appel de Saint-Louis où il est remplacé par Cheikh Ndiaye.

Taïfour Diop qui est désormais au ministère de la Justice s’est illustré récemment dans le contentieux électoral à la mairie de Podor en annulant le verdit initial qui consacrait la victoire de Aïssata Tall Sall face à l’homme d’affaires Mamadou Racine Sy. La Cour suprême a finalement attribué la victoire à Me Sall.

''Taïfour Diop (a été) envoyé au frigo’’, estime Grand-Place, soulignant que le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, ‘’reste maître des poursuites’’. Walfadjri parle du ‘’grand ménage’’ au sein de la magistrature.

Le journal Enquête estime que Taîfour Diop ''a été emporté par le contentieux électoral de Podor’’, relevant que son affectation à l’administration centrale du ministère de la Justice ‘’est le fait marquant de la réunion du CSM’’.

''Sur la sellette depuis un certain temps, depuis le contentieux électoral de Podor (…), Taïfour Diop a été sanctionné par sa hiérarchie. Il perd son maroquin au profit du juge Cheikh Ndiaye précédemment en détachement à l’ONU’’, écrit Enquête.

Faisant une lecture des décisions du Conseil supérieur de la magistrature, Direct Infos titre : ‘’Macky Sall ferre la justice’’.

Pour le billettiste Daw Coow, ‘’l’une des faiblesses de notre démocratie fait que la justice semble inféodée à l’exécutif. Le chamboulement effectué hier (mardi) au sein de la magistrature sous l’impulsion de Macky Sall est révélateur d’une relation quelque peu suspecte entre l’appareil judiciaire et celui législatif’’.

‘’Dans tous les cas, le mal est fait depuis longtemps. Il urge de rectifier le tir, si l’on veut arriver à l’émergence que nous vantons’’, écrit Direct Infos.

Pour sa part, Sud Quotidien indique que ‘’Macky Sall redistribue les cartes’’. Il relève aussi que Taïfour Diop ‘’perd le …nord’’. Outre le contentieux électoral de Podor, le journal rappelle que ‘’l’autre fait ayant éclaboussé la Cour d’appel de Saint-Louis est lié à une affaire de +corruption+’’.

Les journaux L’As et L’Observateur reviennent sur la réunion du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) qui s’est tenue mardi en présence de Me Abdoulaye Wade.

‘’Wade accuse Aliou Sall (frère du président Macky Sall) d’enrichissement illicite’’ au sujet de la création d’une société pétrolière, selon L’As qui annonce que le PDS que prévoit un meeting de ‘’remobilisation de gré ou de force le 22 novembre’’.

L’Observateur parle des ‘’fracassantes révélations de Wade’’ au cours de cette rencontre.

Le Quotidien ouvre ses colonnes au maire de Guédiawaye, Aliou Sall, qui affirme, entre autres : ‘’Je suis devenu maire sans l’aide de Macky Sall ; à l’APR, je suis traité comme un opposant’’.


Mercredi 22 Octobre 2014 - 10:18



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.