contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Les inondations font 51 morts en Afrique du Sud



Les inondations et les coulées de boue dans la ville sud-africaine de Durban et dans la province du KwaZulu-Natal ont tué au moins 51 personnes, selon les autorités.



Parmi les morts, figurent un bébé de six mois, et un enfant d'une dizaine d'années. Au moins 32 personnes ont été hospitalisées selon l'AFP.

Le Président Cyril Ramaphosa s'est rendu dans les zones touchées. Le sud et l'est du pays ont été durement frappés par des pluies torrentielles ces derniers jours.

D'autres inondations et des vents violents sont attendus dans les zones côtières et une alerte rouge (avis de vent violent et forte pluie) est toujours de rigueur.

Des photos de la région montrent que des parties de certaines routes ont été emportées par les eaux et que des bâtiments ont été détruits par des glissements de terrain.
Nomusa Dube-Ncube, la ministre de la province du KwaZulu-Natal, dont Durban est la principale métropole a déclaré à la radio SAFM que les autorités continuent d'évaluer les dégâts. A long terme, les gens devront peut-être quitter les zones touchées, a-t-elle ajouté.

"Nous sommes de tout cœur avec les familles et les communautés qui ont été directement touchées par la mort, les blessures et la perte de biens", a indiqué le président Ramaphosa dans une déclaration officielle.

"Cette situation nous appelle tous à nous unir en tant que pays pour atteindre les communautés affectées".

Des dizaines de personnes ont été transportées à l'hôpital et les équipes de recherche et de sauvetage sont à la recherche d'autres survivants sous les décombres des bâtiments effondrés. (bbc.com/afrique)


PiccMi.Com

Mercredi 24 Avril 2019 - 14:52



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.