contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Les objets connectés aux petits soins des patients





Les objets connectés aux petits soins des patients
A l’occasion des Trophées de la santé mobile dont «20 Minutes» est partenaire, retour sur les objets connectés qui se soucient de notre bien-être.

Thermomètres, tensiomètres, balances, traqueurs d’activité, capteurs de pression sanguine… Les objets de santé connectables à nos smartphones ne sont pas réduits à de simples gadgets. Selon le baromètre Santé 360 publié en janvier 2015 par Odoxa, 81% des médecins généralistes considèrent que la santé connectée est «une opportunité pour la qualité des soins».

Ils estiment même à 91% qu’elle peut «améliorer la prévention des maladies». Quant aux patients, ils sont 70% à se déclarer prêts à s’équiper d’un objet connecté médical dans le cadre du suivi d’une maladie si leur médecin le leur proposait.

L’autoévaluation possible
«Les bracelets connectés pour mesurer leurs efforts quotidiens sont les plus plébiscités par les consommateurs», constate Stéphane Bohbot, PDG d’Innov8, et fondateur des magasins Lick. Il devrait s’en vendre près de 100.000 en France cette année. Pour beaucoup d’acheteurs, l’heure n’est encore qu’aux objets connectés autour du bien-être. Mais pour Stéphane Bohbot, «l’offre se professionnalise avec des produits plus pointus».

Utilisables par le personnel médical ou directement par le patient, ces innovations, applications et appareils, sont d’ailleurs au cœur des 2e Trophées de la santé mobile dont 20 Minutes est partenaire. En parallèle, des centaines d’applications surfent sur la vague de l’autoévaluation, qui permet à tout un chacun de connaître son niveau d’activité physique, voire la qualité de son sommeil. La porte ouverte à la médecine préventive.

Vers des médecins Apple?
En ce sens, Terraillon proposera bientôt du coaching avec ses balances connectées. «Le médecin partenaire accédera de façon sécurisée aux données du patient avec lequel il aura un rendez-vous téléphonique hebdomadaire pour l’accompagner dans le cadre d’un régime», précise Didier Bollé, PDG de Terraillon.

Dans un avenir plus lointain, «l’application de santé Health Kit d’Apple sera une référence», selon Stéphane Bohbot. Lequel imagine déjà l’émergence de «médecins généralistes certifiés Apple ou Google». Tout dépendra de la montre connectée qu’ils porteront…


Lundi 26 Janvier 2015 - 14:21



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.