contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les origines du Magal de la prière de Bamba sur l’océan



Depuis 1995, la prière de Cheikh Ahmadou Bamba sur l’océan Atlantique est célébrée les 20 et 21 septembre de chaque année sur la plage de Diamalaye, et aux environs. La 17ème édition de ce Magal s’ouvre aujourd’hui. Le Kourël «Julig gej gi» se chargeant de l’organisation, son Vice-président, Babacar Khouma, nous précise la symbolique et la portée de cette manifestation religieuse. Verbatim.



Les origines du Magal de la prière de Bamba sur l’océan
«La première cérémonie de commémoration de la prière que Cheikh Ahmadou Bamba a effectuée sur l’océan atlantique s’est tenue en 1995. Cette année coïncidait avec le centenaire de l’exil, étant donné que le Cheikh a été déporté au Gabon en 1895. La communauté mouride a reçu le Ndigël de célébrer ce centenaire. Et pendant la célébration de ce centenaire, de grands mourides des Parcelles Assainies, sous la conduite de leur guide éclairé, de leur marabout Serigne Mountakha Mbacké Ibn Cheikh Bachir, sont allés vers Cheikh Saliou Mbacké pour lui demander le Ndiguel de se remémorer, de se rappeler et de commémorer chaque année ce haut fait commis par un africain, un Sénégalais, et qui commençait à s’effriter dans la mémoire collective. Ce fait, c’est la prière que Cheikh Ahmadou Bamba avait effectuée sur l’océan atlantique. C‘est ainsi que nous avons eu le Ndiguel du Khalife, Cheikh Saliou Mbacké. Depuis 1995, nous convions chaque année des milliers de pèlerins autour de cette prière, à Diamalaye».

Le Magal proprement dit

«Le point focal de l’organisation, c’est la prière. Parce que Cheikh Ahmadou Bamba avait prié sur l’océan, disent-ils, un Takussan. C’est pourquoi, ici également, le point focal de l’événement, c’est la prière du Takussan. Elle sera dirigée par le représentant du Khalife général des mourides, en l’occurrence, Serigne Fallou Ibn Serigne Abdou Khadre Mbacké (un petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba). Avant cette prière, nous avons aussi un fait important : c’est le couronnement de toutes les lectures du Saint Coran de grands daaras du Sénégal. Cela fait des milliers de fois de lectures du Coran pour demain (aujourd’hui ndlr).Nous avons également un point important de l’organisation, à savoir la cérémonie officielle. Elle sera rehaussée par la présence des représentants du khalife général des mourides, des représentants de l’Etat, du Président du Kourël Fataliku diouli guedj gui et toutes les délégations, dahiras et autres. Au-delà de cette cérémonie officielle, le reste sera ponctué de khassaïdes, de chants religieux, de conférences. Dès demain , (aujourd’hui ndlr) une exposition permettra au public de s’imprégner de la vie et de l’œuvre de Serigne Touba».

Le contexte pré-électoral

«Chaque année, nous avons la tradition de capter, ici ou dans la diaspora, un événement qui pourrait créer des menaces pour la communauté. Face à ces calamités, face à ces menaces, nous puisons des recettes, des réponses dans la vie et l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba, puisque Cheikh Ahmadou Bamba est un homme multidimensionnel. Les élections de 2012 s’annoncent mouvementées. C’est la raison pour laquelle nous anticipons sur la chose en puisant dans ce que le Cheikh a écrit sur la paix : la dimension, la valeur de la paix dans les communautés. Nous essaierons à travers les conférenciers et les communicateurs de faire passer ce message d’apaisement à tous les pèlerins qui arrivent ici. A leur charge de faire passer ce message de paix dans leurs familles et dans les communautés où ils vivent. Nous demanderons donc à tous ces conférenciers, à tous ces hommes de culture, à tous ces hommes de lettres qui auront à s’adresser à l’auditoire de livrer autant que faire se peut le message de paix que le Cheikh a toujours prôné. Les grands combats qu’il a menés, il les a gagnés avec pour seule et unique arme, la paix. Ainsi, notre thème de cette année est articulé autour de l’intitulé qui suit : «La paix dans la vie et dans l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba». Demain, (aujourd’hui ndlr) c’est la nuit dédiée à Mame Cheikh Ibrahima Fall, son illustre compagnon. Et le mercredi, dès huit-heures, vont démarrer les diverses activités précitées qui prendront fin le jeudi à six heures du matin».

Avec la Tribune

PiccMi.Com

Mardi 20 Septembre 2011 - 13:24



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.