contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les quotidiens à fond sur la "radicalisation" de l'opposition



La décision de l’opposition, suite à sa réunion d’hier à Dakar, d’organiser une série de manifestations devant l’Assemblée nationale, pour face au régime et amener le bureau du parlement à revenir sur sa décision après avoir désigné, Modou Diagne Fada, leader des frondeurs du Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition) dont il a exclu, comme président du Groupe parlementaire «Libéraux e Démocrates», au détriment d’Aïda Mbodj.



«Blocage et perturbations de l'Assemblée nationale : L'opposition fait dans la menace», titre Sud Quotidien, soulignant que les opposants récidivent lundi car, ils promettent de bloquer les travaux du parlement.

Sur ce rassemblement prévu à la place Soweto, Le Quotidien estime que «l'opposition prépare son 23 juin».

«L'opposition à l'assaut de l'Assemblée», titre Le Témoin. Selon ce journal, l'opposition compte bloquer lundi les travaux des commissions, et accuse le pouvoir de préparer une grande fraude à la prochaine présidentielle, en faisant confectionner des cartes d'électeurs en Malaisie.

De l'avis de la Tribune, «l'opposition joue son va-tout» et compte occuper la place Soweto dès lundi.

«Macky est arrivé accidentellement au pouvoir», dit Aïda Mbodj dans ce journal.

«L'opposition annonce un 23 juin bis», note Le Populaire, donnant la parole à Oumar Sarr du Pds qui affirme : «Notre objectif est d'occuper la place Soweto».

Ce journal donne également la parole à Ibrahima Sène du Parti pour l'indépendance et du travail (Pit, majorité). «S'il n'y avait que les chantiers, Wade ne serait pas battu. Le référendum doit se tenir avant fin 2016», dit M. Sène.

APA


Samedi 31 Octobre 2015 - 07:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.