contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les quotidiens commentent l’entretien de Macky Sall avec Le Monde



PICCMI.COM– L’entretien du chef de l’Etat au journal français Le Monde est largement commenté dans les quotidiens reçus mercredi à l’APS visitée par piccmi.com, à côté des sujets comme la publication des listes de candidats aux élections locales du 29 juin.



Les quotidiens commentent l’entretien de Macky Sall avec Le Monde
Le président de la République, Macky Sall, a affirmé, dans un entretien au journal Le Monde (France) paru mardi, qu'évoquer la possibilité d'un accord politique dans le cadre d'un dossier judiciaire, ''c'est faire insulte à la justice sénégalaise''.

Interpellé sur la possibilité d’un ‘’accord politique’’ entre l’Etat et Karim Wade, le président de la République a répondu : ‘’Pensez-vous qu'en démocratie, la justice puisse négocier des accords politiques ? Le Sénégal est une démocratie qui se respecte’’.

Sur l’affaire Karim Wade et le retour d’Abdoulaye Wade, il a déclaré avoir engagé ''une politique de transparence et de bonne gouvernance''. ‘’En faire une question personnelle ne me paraît pas pertinent. Du reste, c'est un dossier pendant devant la justice. Nous sommes en démocratie. C'est elle qui saura qui est fautif et qui ne l'est pas. Il n'appartient ni au président ni aux partis politiques de le faire’’, a-t-il déclaré.

Le quotidien gouvernemental, Le Soleil, ouvre avec ces propos du chef de l’Etat : ‘’Dans un dossier judiciaire, il ne peut y avoir d’accord politique’’. Le journal publie intégralement l’entretien de Le Monde.

Pour Walfadjri, ‘’Macky +liquide+ les médiateurs’’ dans le dossier Karim Wade tandis que selon Libération, ‘’Macky Sall dit niet’’ à un ‘’+accord politique+ pour solder le dossier Karim’’.

‘’Macky brise le rêve de Wade’’, note Le Quotidien qui écrit : ‘’Me Abdoulaye Wade doit désormais arrêter d’entretenir de faux espoirs quant à une libération prochaine de son fils sur la base de discours politique’’.

La Tribune estime ‘’Macky Sall freine les médiateurs’’ et note que le président de la République ‘’a réaffirmé son engagement à poursuivre la traque des biens mal acquis’’. Mais La Tribune semble déceler, dans cette sortie de Macky Sall, une ‘’guerre de la com’’ avec son prédécesseur.

‘’C’est une manière de répondre à Me Abdoulaye Wade, de retour au bercail dans le but de libérer ses partisans incarcérés (…). Des mots contre mots. Une guerre de communication grandeur nature (…). Une communication destinée en grande partie à la communauté internationale. Car Macky tout comme Wade, a choisi de parler à des médiats français pour expliquer le bien fondé de leurs démarches respectives’’, écrit le journal.

L’Observateur rapporte l’entretien du chef de l’Etat avec son commentaire : ‘’Journaliste du Sénégal, indignez-vous !’’. ‘’Monsieur le président, votre attitude d’indifférence à l’endroit des journalistes sénégalais est écœurante. Vos conseillers avides de vendre votre image sur la scène internationale vous fabrique de la fausse prophétie'', relève L’Observateur.

En politique, L’Observateur et Le Populaire reviennent sur la publication des listes des candidats aux élections du 29 juin. ‘’Confusion générale !’’, s’exclame L’Observateur.

Le journal rapporte entre autres faits : ‘’Plateau (Dakar) : Macky Sall annule la liste Bennoo Bokk Yaakaar ; Fatick : l’APR présente 3 listes’’.

Le Populaire fait aussi état d’’éclatements, de forclusions et de bizarreries’’ sur la publication des listes.

Enquête qui se préoccupe des difficultés des Industries chimiques du Sénégal (ICS) qualifiées de ‘’géant à l’agonie’’ relate également un ‘’incident’’ aux Chambres africaines extraordinaires (CAE) où l’ancien chef de l’Etat tchadien, Hissène Habré, s’est présenté en turban alors que la justice le lui a interdit.

‘’Habré en turban, Mbacké Fall (le procureur) le renvoie’’, écrit le journal. L’As note aussi que pour avoir refusé d’ôter son turban, ‘’Habré et la BIP se tiraillent’’, un incident qui a fait ‘’capoter l’audition dans le fond’’.


Mercredi 7 Mai 2014 - 08:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.