contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les quotidiens constatent une tiède mobilisation du PDS et de ses alliés



La presse quotidienne constate une tiède mobilisation lors du meeting organisé vendredi par le Parti démocratique sénégalais (PDS) et ses alliés réunis au sein du Front patriotique pour la défense de la République (FPDR), à la place de l’Obélisque.



‘’Le PDS en baisse de régime’’, titre ainsi Enquête, faisant état d’’une mobilisation moyenne’’, à l’occasion de ce rassemblement, organisé en soutien à Karim Wade, l’ancien ministre d’Etat condamné à six ans de prison pour enrichissement illicite.

Le journal en déduit que le FPDR ‘’n’a pas pu faire une démonstration de force comme il l’avait prévu’’, après le rejet du recours des avocats du fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, par la Cour suprême.

Direct Info indique que le PDS et ses alliés ‘’ont encore remis ça, hier, après leur marche avortée de mercredi passée’’. Toutefois, constate le journal, ‘’les foules qui accompagnaient le parti « bleu » n’ont pas répondu à l’appel cette fois-ci’’.

Malgré tout, il estime que ’’Mamadou Diop Decroix et Cie ont réussi à donner le ton’’. Pour résumer le tout, Direct Info écrit dans sa manchette qu’’’à bout de souffle, le PDS décrète la résistance’’.

‘’Face à une petite foule de militants, les libéraux ont promis l’enfer à Macky pour le déloger du Palais’’, titre de son côté le Populaire. ‘’Mobilisation ratée, discours guerrier’’, affiche la manchette du journal, parlant d’’’une déclaration de guerre’’ lancée au président Sall, par le FPDR.

Walfadjri écrit que malgré la ‘’condamnation définitive’’ de Karim Wade, ‘’l’Opposition prépare la riposte’’, à l’effet d’obtenir sa libération. Le journal indique que l’ancien ministre d’Etat reste même ‘’le candidat du Front [FPDR] à la prochaine présidentielle’’.

Mais tout cela ne semble guère impressionner les avocats de l’Etat qui ont tenu une conférence de presse vendredi. Dans des propos rapportés par Sud Quotidien, ces derniers se disent convaincus que ‘’la page Karim est tournée’’.

Mieux, écrit Le Soleil, ‘’l’Etat va entamer des procédures pour rentrer dans ses droits’’. Le quotidien gouvernemental précise que l’annonce a été faite vendredi par ses avocats, qui étaient en conférence de presse.

L’Observateur fait sa manchette sur la clôture de l’information judiciaire de l’affaire Bassirou Faye, l’étudiant en août 2014 lors d’une manifestation à l’Université de Dakar.

‘’Ces mauvais arguments qui ont perdu le parquet’’, titre le quotidien du Groupe Futurs Médias (GFM).

Le journal explique que le doyen des juges a prononcé un non-lieu en faveur de Tombon Oualy, considéré jusque-là comme le principal suspect dans ce meurtre, et d’un autre policier, ne renvoyant que leur collègue Mouhamed Bougaleb, devant la chambre criminelle.

Si l’on en croit Le Témoin, cette décision a suscité ‘’la colère du père de Bougaleb’’, qui croit en l’innocence de son fils.

Au chapitre judiciaire toujours, Libération informe que ‘’sept éléments des Sapeurs pompiers, dont deux adjudants, ont été renvoyés devant les chambres criminelles pour meurtre dans le cadre de l’affaire Chérif Ndao’’. Ndao est ce ‘’jeune sapeur pompier mort le 6 décembre 2013 dans des conditions douteuses lors de sa formation’’.

L’information fait aussi la une de l’As, qui signale que ‘’le doyen des juges envoie 7 sapeurs pompiers aux assises’’.

Le Quotidien a choisi de se focaliser sur le contentieux de 63, 8 milliards entre l’Etat sénégalais et le Groupe Saudi Binladen, dans le cadre de la construction de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD).

Le quotidien du Groupe Avenir communication relève que les travaux sont à l’arrêt. Selon le journal, ‘’la société saoudienne a obtenu une prolongation des délais de livraison, mais en plus une rallonge financière des plus importantes’’.

‘’Malheureusement, note Le Quotidien, sa dernière tentative a du mal à passer parce que non justifiée techniquement ou financièrement.’’

En économie, Le Soleil annonce ‘’un futur village de vacances Club Med à Nianing’’, pour un investissement de ‘’40 milliards’’ qui devrait générer ‘’1000 emplois’’.

Grand Place annonce de son côté le forage par l’entreprise américaine Kosmos Energy de 8 puits entre octobre et décembre, respectivement, à Saint-Louis et Cayar.

Ce projet suscite les réserves des acteurs de la pêche, qui craignent pour l’avenir de cette activité, avertit le journal.

Aps


Samedi 22 Août 2015 - 11:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.