contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Les quotidiens se focalisent sur l'avis du Conseil constitutionnel sur la réduction du mandat présidentiel



L’avis du Conseil constitutionnel sur la réduction du mandat présidentiel de sept à cinq ans, rendu hier au Chef de l’Etat Macky Sall, qui doit le rendre public ce mardi à 20 heures au cours d’une adresse à la Nation, est le principal sujet traité par les quotidiens sénégalais.



«Mandat présidentiel : 5 ou 7 ans ? M. le président, le peuple vous écoute !», titre Le Témoin.

Sur cet avis du Conseil constitutionnel sur la réduction du mandat, Le Populaire estime que «Macky (est) entre le marteau et l'enclume».

«Va-t-il faire du wax-waxeet en respectant un potentiel avis du Conseil constitutionnel contre la non-rétroactivité de la réduction du mandat ? Premier discours solennel à la Nation de Macky en dehors du 31 décembre et du 3 avril. Opération verrouillage au Palais», note Le Populaire.

«Déclaration, ce soir, du Chef de l'Etat sur l'avis des 5 sages : Macky dos au mur», titre EnQuête, s'interrogeant : «Le président va-t-il se conformer à l'avis du Conseil constitutionnel ?».

«Macky face à son destin», note Walfadjri à sa Une, donnant «les différents cas de figure qui s'offrent à lui».

De son côté, L'Observateur indique que «Macky donne rendez-vous à 20 heures».

«Je vais suivre l'avis du Conseil constitutionnel…Il ne faut pas installer le désordre dans ce pays. Quand les juges avaient déclaré la candidature de Wade recevable..», dit Macky Sall à la Une de Libération.

Estimant que Macky est devant ses responsabilités, La Tribune écrit que «les cinq sages (sont) pour le sept ans».

«Les cinq sages contre les cinq ans», titre Le Quotidien.

Ce qui fait dire à Rewmi que «le Conseil constitutionnel refuse d'être un bouc-émissaire».

A sa Une, Le Soleil révèle que «1.032 milliards de f cfa de recettes fiscales (ont été) collectés en 2015».


Mardi 16 Février 2016 - 08:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.