contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Les quotidiens sénégalais dans l'attente du verdict du procès de Karim Wade et Cie



La presse sénégalaise de ce vendredi se focalise sur les agitations du Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition) et don SG national, Me Abdoulaye Wade, en vue du 23 mars 2015, jour du délibéré du procès de Karim Wade et Cie, poursuivis pour enrichissement et complicité d’enrichissement illicite, et de corruption, entre autres.



Les quotidiens sénégalais dans l'attente du verdict du procès de Karim Wade et Cie
Pour Walfadjri, «Wade bat le rappel des troupes». Ce journal donne la parole à Oumar Sarr, coordonnateur national du Pds qui estime que «l'affrontement aura lieu».

De son côté, Direct-Info note que pour «neutraliser les velléités du Pds» le 23 mars, «policiers et gendarmes réquisitionnés». «Le Pds veut envahir le tribunal», écrit Direct-Info.

A la Une de L'As, Me Wade se prononce sur le verdict du procès de Karim et soutient : «Je ne brûlerai pas le pays, mais…».

«Je n'ai pas l'intention de brûler le pays», poursuit Me Wade à la Une de La Tribune.

Ce qui ne convainc pas Le Populaire qui écrit à sa Une que «Me Wade à l'assaut du tribunal le 23 mars» et le «Pds sonne la mobilisation générale pour la riposte au verdict de la CREI».

L'Observateur fait état de «guerre des stratégies» en attendant le 23 mars 2015. Selon ce journal, 300 coupe-coupe ont été saisis en banlieue dakaroise.

Ce journal parle également de la victoire hier des Lionceaux face au Mali en demi-finale du CHAN U 20 et souligne que «le Sénégal Koné la finale».

«Qualifié pour la finale du CHAN, le Sénégal déjoue les pronostics», commente EnQuête. Sur cette qualification du Sénégal en finale, Le Populaire parle d' «exploit historique». «Les Lionceaux entrent dans la cour des grands», dit Walfadjri.

APA


Vendredi 20 Mars 2015 - 07:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.