contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les réactions suite aux attaques de Me Wade contre Macky Sall à la Une des quotidiens sénégalais



L’essentiel de la presse sénégalaise reçue jeudi à APA traite largement de la levée de boucliers de ses proches, des politiques et de la société, contre Abdoulaye Wade, qui a qualifié, mardi dernier, son successeur Macky Sall, de «descendant d’esclaves, d’anthropophage et fils de parents qui mangeaient des bébés».



Les réactions suite aux attaques de Me Wade contre Macky Sall à la Une des quotidiens sénégalais
«Sortie de Wade contre son successeur : La classe politique et la société civile désapprouve», écrit Le Soleil, qui parle d'une «indignation largement partagée par les Sénégalais».

«Sortie fracassante contre Macky : Tirs groupés sur Wade», titre L'As. Ce journal recueille un certain nombre de réactions, dont celui de Pape Samba Mboup, ancien directeur de cabinet de l'ex-président, qui soutient que «la sortie de Wade est regrettable».

De son côté, Le Quotidien décrit un «Wade sur le bûcher» avec une photo de l'ex-président à moitié assis sur une chaise.

«Le monde s'effondre sur Wade», titre L'Observateur. Dans ce journal, son dernier Premier ministre, Me Souleymane Ndéné Ndiaye estime que «Me Wade n'est ni fou ni sénile…», à côté de son ancien porte-parole, Serigne Mbacké Ndiaye, qui soutient : «Tous les militants du Pds devraient présenter leurs excuses».

«J'appelle la communauté internationale à inviter Wade à la raison», dit de son côté Youssou Ndour.

«Limu wax, dëk bi yëp la méti (les propos de Wade choquent tous les Sénégalais)», dit à la Une de Libération, son griot, Abdoulaye Mbaye Pekh.

A sa Une, Direct-Info écrit que «le Pds lâche Wade», pendant que le journal EnQuête fait état de «concert de réprobations» contre Abdoulaye Wade.

«Levée de boucliers contre Wade. Macky Sall s'interdit toute réaction», écrit Le Témoin à sa Une. Ce qui fait dire à La Tribune que «Wade, seul contre tous».

A la Une de Sud Quotidien, le psychologue Mor Mbaye qualifie ces propos de Wade d' «abjects et gravissimes».

Pour Walfadjri, «l'arrestation de Wade évitée de justesse».

Rewmi consacre sa Une au rapport 2014-2015 d'Amnesty international qui «charge le Sénégal». «Impunité, bavures, libertés…Les mauvais points du Sénégal», écrit EnQuête.



Jeudi 26 Février 2015 - 07:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.