contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les suites de la Francophonie font la Une des quotidiens



Les suites du XVe Sommet de la Francophonie, clôturé dimanche à Dakar après deux jours d’intenses travaux, se traduisent dans de nombreux sujets dont la livraison de mardi de la presse quotidienne fait état, parmi lesquels des thématiques économiques.

Le quotidien national Le Soleil revient ainsi sur la tenue du premier forum économique de la Francophonie, qui a débuté lundi pour deux jours, à l’issue du Sommet de Dakar qui en a donné l’orientation avec la nouvelle secrétaire générale Michaëlle Jean.



Les suites de la Francophonie font la Une des quotidiens
C’est que l’avenir de la Francophonie ‘’se jouera aussi sur le terrain de l’économie’’, selon les mots du président sénégalais Macky Sall, cité par Le Soleil. Le chef de l’Etat sénégalais a profité de l’opportunité de ce forum pour appeler ‘’les entreprises du Nord à accepter la concurrence chinoise en Afrique’’, écrit ce journal.

‘’en ouvrant, hier, les travaux du premier Forum économique de la Francophonie, le président de la République, Macky Sall, a invité à travailler ensemble à la facilitation des échanges et à promouvoir les partenariats entre le secteur privé dans l’investissement et la création de joint-ventures’’, ajoute Le Soleil.

Libération revient sur le même sujet, se faisant également l’écho des propos de Macky Sall invitant les leaders du Nord à appréhender ‘’de manière plus positive’’ la présence des Chinois en Afrique. ‘’Macky redistribue les cartes’’, estime le quotidien Enquête.

‘’La France et les pays occidentaux sont avertis : aujourd’hui, ils doivent faire face à une rude concurrence des Chinois, des Turcs ou des Indiens sur le continent. Les pays du Nord ne sont plus les partenaires privilégiés du continent mais doivent entrer en compétition avec les autres, à en croire Macky Sall qui présidait hier le premier forum économique de la Francophonie’’, souligne Enquête.

‘’Macky se rebelle contre l’Occident’’, juge Walfadjri. ‘’Ça sent le clash, poursuit le journal. Jusqu’ici catalogué pro-français et autres occidentaux, Macky Sall entre en rébellion. L’ouverture du Forum économique de la Francophonie lui a servi de tribune pour tacler ces pays occidentaux dont les entreprises sont gênées par la percée chinoise et turque sur le continent, jusqu’ici leur chasse gardée’’.

‘’L’Afrique est désormais une terre de compétitions’’, souligné L’Observateur en résumant l’esprit de ce premier forum économique de la Francophonie. Le journal, à son tour, appuie ce constat de deux assertions de Macky Sall. ‘’L’Occident doit accepter la concurrence’’, lit-on de lui à la Une de ce journal. ‘’Les entreprises du Nord et de l’Occident sont restées trop longtemps dans un confort’’, ajoute-t-il dans ses pages intérieures.

‘’Après avoir adopté une stratégie économique, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a lancé hier son premier forum économique au Centre international de conférence Abdou Diouf de Diamniadio. A cette occasion, le président Macky Sall (…) s’est fait l’avocat des investisseurs chinois et turcs qui se ruent vers l’espace francophone’’, rapporte le journal Le Quotidien.

Au nombre des autres sujets relevant du dernier Sommet de la Francophonie, il y a le marché des véhicules contracté pour la logistique, notamment l’accueil des délégations officielles. Selon L’As, le président français François Hollande ‘’a imposé son diktat’’ à son homologue sénégalais pour booster els ventes de Peugeot.

‘’Hollande voulu +prêter+ au Sénégal 400 véhicules de marque Peugeot. Ayant craché sur cette offre, le Sénégal a été obligé toutefois de passer sa commande de deux cents véhicules chez Peugeot’’, révélé ce journal, avec ce commentaire : ‘’Il est fort approprié de dire que la France se sert beaucoup mieux de la Francophonie qu’elle ne la sert’’.

Le XVe Sommet de Dakar avait également son contre-sommet, finalement interdit par les autorités sénégalaises, mais cette décision ‘’n’était pas une bonne’’, de l’avis du maire de Dakar, Khalifa Sall. ‘’Il est de coutume dans les foras internationaux, dans les réunions ou Sommets, qu’il y ait des contre-manifestations’’, observe-t-il à la Une du quotidien Le Populaire.

De même, en marge de ce Sommet, il y a eu décrispation entre le président sénégalais Macky Sall et son homologue guinéen Alpha Condé, dont les relations étaient empreintes d’incompréhensions ces derniers mois, suite à la décision du Sénégal de fermer ses frontières avec la Guinée pour se prémunie de Ebola. Les frontières aériennes et maritimes ont été depuis rouvertes.

‘’Les malentendus et autres incompréhensions entre la Guinée et le Sénégal viennent d’être levés. Une audience entre les chefs d’Etat des deux pays a permis d’y arriver. Et le président Sall annonce une mission en Guinée la semaine prochaine pour observer la frontière terrestre’’, indique Le Quotidioen.

Pour le reste, Sud Quotidien annonce que la présidence de l’association des maires du Sénégal (AMS) fait l’objet de ‘’convoitises qui déchirent l’APR’’, l’Alliance pour la République, le parti présidentiel. Dans le même temps, la Tribune souligne la nécessité d’une décrispation des relations Wade-Macky.

Aps


Mardi 2 Décembre 2014 - 08:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.