contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Les victoires du camp présidentiel aux locales mises en exergue



PICCMI.COM– Les victoires du camp présidentiel aux dernières élections locales, en dépit de quelques revers notoires, notamment à Dakar, et les perspectives qui se dessinent sont largement abordées par les quotidiens de ce mercredi.



Les victoires du camp présidentiel aux locales mises en exergue
‘’Coalitions et partis à l’heure des comptes’’, titre Le Soleil, indiquant que le poids des différentes forces politiques se précisent. Ainsi, par exemple souligne le journal, la coalition majoritaire Bennoo Bokk Yaakaar rafle la mise à Tambacounda, tandis qu’à Saint-Louis, Ameth Fall Braya du PDS conteste certains résultats publiés par la presse.

Libération donne Macky Sall et sa coalition ‘’vainqueurs’’ des locales qui ont enregistré un taux de participation de 41%. Selon le journal, le camp présidentiel remporte 475 collectivités locales sur les 602 dont 8 capitales régionales sur les 14 et 20 départements sur les 42 en jeu.

Le Populaire aussi livre ‘’la victoire du pouvoir en chiffres’’. Ainsi, cela donne 475 des 602 collectivités locales gagnées par l’Alliance pour la République (APR) et ses alliés.

Pour Sud Quotidien aussi ‘’Macky Sall ratisse large’’, même si quelques villes comme Dagana, Thiès, Touba, Ziguinchor, Kébémer et les départements de Ziguinchor et Oussouye, ‘’sont tombés dans l’escarcelle de l’opposition’’.

Le journal s’interroge tout de même : ‘’Le chef de l’Etat va-t-il mettre à exécution sa menace de se passer des services de ceux qui ont été battus, même si dans certains cas la défaite est loin de leur être uniquement imputable?’’.

Dans la perspective d’une recomposition du gouvernement et de sa majorité, ‘’Macky Sall (est) un otage libéré’’, estime Le Quotidien qui écrit : ‘’Ses hommes ont perdu là où il ne fallait pas et Macky Sall en profitera sûrement pour les punir sans contrainte’’.

‘’Le chef de l’Etat aura donc à faire avec les vainqueurs, même ceux qui ne sont pas de son camp’’, souligne le journal. Il ajoute que le président de la République ‘’longtemps considéré comme un homme +pris en otage+ par ses fidèles lieutenants apéristes et ses alliés, a tout de même les cartes en main’’.

L’As, qui prédit un ‘’vaste chamboulement du gouvernement’’, relève que Macky Sall ‘’hésite sur le cas’’ du Premier ministre Aminata Touré, battue dans son fief à Grand-Yoff (Dakar).

Selon le journal, ‘’de tous les échecs concédés par les responsables de son parti aux élections locales, la perte de Dakar constitue la plus grosse déception pour Macky Sall’’.

‘’Pour tirer les conséquences de cette déroute, le chef de l’Etat entend procéder, dés l’installation des conseillers départementaux, à un remaniement ministériel en profondeur. Cela dit, il hésite encore sur le maintien ou non de Aminata Touré à son poste de Premier ministre’’, ajoute L’As.

Le journal Enquête, qui est allé à la rencontre des marchands ambulants à Dakar après la victoire du maire sortant, note un ‘’changement de ton’’ et titre : ‘’Les ambulants +recasent+ Khalifa’’.

‘’Au début, très remontés contre le maire de Dakar qui les avait déguerpis du centre-ville et recasés au Champs de courses, les marchands ambulants avaient promis de le sanctionner lors des locales. Mais aujourd’hui que les Dakarois ont renouvelé leur confiance en Khalifa Sall, ils voient en lui un homme qui travaille et demandent des mesures d’accompagnement pour leur marché’’, écrit Enquête.

L’Observateur se saisit du ‘’grand malaise’’ au sein de la police où la directrice générale, Anna Sémou Faye, est ‘’accusée de gestion clanique’’, tandis que de ‘’hauts gradés (sont) mis en quarantaine’’.

Aps


Mercredi 2 Juillet 2014 - 09:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.