contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Lieux saints de l’ISLAM : Médine, passage obligé avant le pèlerinage





Lieux saints de l’ISLAM : Médine, passage obligé avant le pèlerinage
Médine (Arabie saoudite) - Pour celui qui arrive de nuit de Djeddah à Madinatoul Mounawara, la ville bien nommée ressemble à un immense champ de tournesol. Les lumières brillent de tout leur éclat.

A Médine, de loin se dressent majestueusement dans le ciel, les minarets de la sainte mosquée du prophète Mouhamed (Psl), passage obligé de centaines de milliers de pèlerins accourus du monde entier qui y viennent prier pour le sceau des prophètes et y faire autant de prières que possible. Et pour cause, une seule en ce lieu béni effectuée, équivaut à mille en tout autre lieu que La Mecque (où elle compte pour cent mille). Qui plus est, c’est dans cette ville de Médine que le prophète Mouhamed (Psl) s’était réfugié lorsque ses parents de La Mecque l’avaient persécuté et chassé.

Quarante prières qui valent le Paradis

« En plus, c’est dans cette cité bénie que la première prière du vendredi et le pèlerinage même ont été agréés par le Créateur », selon Mohamed Djamal Dia, cadi au tribunal départemental de Dakar et chef de ville de Médine au sein du Commissariat général au pèlerinage aux lieux saints de l’Islam. C’est donc pour marcher sur les pas du dernier messager de Dieu qui y repose que les pèlerins du monde entier font escale à Médine avant de rallier La Mecque. « Mais chacun y reste à sa convenance, très souvent pour accomplir 40 prières. Car, il est communément admis que le musulman qui effectue un tel nombre de prières ici, n’aura d’autre récompense que le Paradis », selon Djamal Dia que l’on surnomme également « Gouverneur ».

D’après lui, l’étape de Médine est la moins pénible de tout le séjour des pèlerins aux lieux saints. « Car, il n’y a pas de montagnes. Il y fait beau et les gens sont disponibles et gentils, certainement en hommage au sceau des prophètes », a ajouté Djamal Dia. Les précurseurs et autres missionnaires qui déblaient le terrain ont pu s’en rendre compte. Samedi prochain avec l’arrivée du premier vol en provenance de Dakar, les pèlerins sénégalais viendront grossir les rangs de leurs compatriotes et des hôtes de Dieu qui convergent par centaines de milliers à toutes les heures de prières, vers la sainte mosquée du prophète de l’Islam.

« S’ils tiennent autant à venir à Médine, c’est parce que nos compatriotes aiment trop le meilleur parmi les meilleurs », a expliqué « Gouverneur ». N’empêche, Djamal Dia leur a lancé par avance un appel à la prudence et à la modération. « Ils doivent se contenter de faire ce pourquoi ils sont là. Et ne surtout pas dilapider leurs moyens. Car, ce n’est qu’après que le hadj commence », selon M. Dia.

De notre envoyé spécial El Hadj Khalifa Babacar NDIAYE
Le Soleil

PiccMi.Com

Jeudi 13 Octobre 2011 - 09:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.