contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



MARDI 20 JUILLET 2010 - la senelec , la lutte et la politique en vedette sur la Une des Quotidiens





MARDI 20 JUILLET 2010 - la senelec , la lutte et la politique en vedette sur la Une des Quotidiens
Les journaux reçus mardi à l’APS continuent de commenter les coupures d’électricité, tout en s’intéressant à la lutte avec frappe et à la politique.

‘’La qualité du combustible hors de cause’’, lit-on à la une de Kotch qui pense que ‘’l’heure de la communication de crise a enfin sonné du côté de la SENELEC’’.

‘’Après GTI l’année dernière’’, International Trading Oil and Commodities (ITOC), qui fournit du combustible à la SENELEC, est ‘’cette année le coupable tout désigné’’ des coupures d’électricité, écrit Kotch. Il se fait l’écho des réactions de la direction générale SENELEC et de l’administration d’ITOC.

‘’Pour le moment, la SENELEC n’envisage pas de remettre en cause le contrat qui la lie à ITOC’’, précise L’As qui cite ‘’des sources autorisées’’.

L’Observateur cherche ‘’les principaux responsables de la mauvaise qualité du fuel’’ servi à la SENELEC et relève ‘’une longue chaîne de responsabilités’’.

Le Populaire donne ‘’les faits qui démentent la SENELEC’’, en expliquant que ‘’le combustible que (la société d’électricité) tente d’incriminer pour expliquer les délestages intempestifs en cours est tout sauf mauvais’’.

Les ministres de l’Intérieur, de l’Urbanisme et de l’Energie, Bécaye Diop, Oumar Sarr et Samuel Sarr sont convoqués mardi devant l’Assemblée nationale ’’pour une séance d’explication sur les questions de l’heure : les inondations et les délestages’’, annonce Le Messager.

Le passage du ministre de l’Energie devant les députés ‘’est sans doute le plus attendu’’, estime le journal qui voit déjà ‘’des mesures importantes (…) pour la fin des délestages’’, les coupures d’électricité.

Walf Sports rapporte la guerre des nerfs que se sont livrée Balla Gaye 2 et Balla Bèye 2, les deux géants de la lutte sénégalaise avec frappe qui s’affrontent le 1-er août. Les deux lutteurs qui se sont rencontrés, lundi, en prélude à leur combat se sont livrés ‘’une guerre verbale sans limites’’, rapporte Walf Sports.

Le Soleil des Sports fait état de ‘’prises de bec très succulentes’’ entre les deux lutteurs.

‘’Les deux lutteurs ont fait monter l’adrénaline et donné une pleine mesure au show en prélude à leur affrontement qu’ils promettent très …musclé’’, écrit L’Observateur.

Selon Le Quotidien, Balla Bèye 2 promet d’‘’éduquer’’ son adversaire et ce dernier, Balla Gaye 2, tient à l’‘’ envoyer à la retraite’’. Selon le même journal, ‘’jamais face-à-face n’a occasionné autant de provocations et de défis musclés entre les deux protagonistes qui se sont promis l’enfer’’.

Les journaux ont rivalisé d’adresse pour illustrer le face-à-face d’avant combat des deux lutteurs.

Les journaux commentent aussi la mort d’un jeune de la banlieue de Dakar, Abdoulaye Wade Yinghou, décédé lors d’une manifestation organisée pour dénoncer les coupures d’électricité.

Un médecin légiste conclut à ‘’une mort à la suite d’une insuffisance cardio-pulmonaire aggravée par (des) coups et blessures avec un ou des objets durs contondants’’, lit-on dans Le Quotidien.

Walfadjri et Kotch s’intéressent au cumul de fonctions de Babacar Gaye, en même temps président de conseil régional (Kaffrine) et ministre d’Etat, et Cheikh Tidiane Sy, ministre de la Justice et président du conseil d’administration de la Société africaine de raffinage (SAR).

La double fonction de Babacar Gaye ‘’fait jaser jusque dans sa propre famille politique’’, fait savoir Walfadjri. Kotch voit dans la situation de Cheikh Tidiane Sy ‘’un cas flagrant de conflit d’intérêts, surtout en cette période de crise énergétique’’.

APS

Mardi 20 Juillet 2010 - 14:09



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.