contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



MARY TEUW NIANE : LE LABEL +ÉTUDIER AU SÉNÉGAL+ DANS SA PHASE ACTIVE





MARY TEUW NIANE : LE LABEL +ÉTUDIER AU SÉNÉGAL+ DANS SA PHASE ACTIVE
Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le professeur Mary Teuw Niane, a indiqué, jeudi à Saly (Mbour), que le le label "Etudier au Sénégal" est entré dans sa phase active.

Le professeur Mary Teuw Niane procédait à l’ouverture des travaux du premier colloque international sur l’assurane qualité de l’enseignement supérieur.

Ce renouveau est du à des "éléments probants", a relevé le ministre citant comme exemple les deux centres d’excellence de la Banque mondiale remportés par le Sénégal à la suite d’"une compétition
africaine draconienne".

L’extension de la carte universitaire par une meilleure dissémination géographique des institutions de formation est également un acquis obtenus grâce aux réformes mises en oeuvre dans le secteur de l’enseignement supérieur par les autorités.

Les réformes engagées ont abouti à la revision des textes de gouvernance dans le sens de l’efficacité, de l’imputabilité, de la redevabilité et de la responsabilité, a souligné le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Elles ont également permis la création de l’université virtuelle du Sénégal (UVS), l’érection de centres universitaires délocalisés et le déploiement dans les régions du réseau des institutions supérieures d’enseignement professionnel (RISEP).

Le professeur Mary Teuw Niane a aussi relevé la création de l’Autorité nationale d’assurance qualité de l’enseignement supérieur (ANAQ-SUP) pour le respect par les institutions des standards internationaux d’enseignement supérieur.

Aps


Vendredi 20 Novembre 2015 - 13:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.