contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



MONDIAL 2014 - Les bleus frappent fort : 3-0 face à Honduras - COMPTE RENDU





MONDIAL 2014 - Les bleus frappent fort : 3-0 face à Honduras - COMPTE RENDU
Débuts réussis pour l’équipe de France. S’il a fallu attendre la 43e minute pour voir Karim Benzema ouvrir le score, les Bleus ont ensuite déroulé pour battre une équipe du Honduras qui a joué à 10 en seconde période(3-0), l’attaquant madrilène y allant d’un doublé et provoquant un but contre-son-camp du gardien hondurien. Prochain match, vendredi, contre la Suisse, vainqueur sur le fil de l’Equateur (2-1).

La fameuse vérité du terrain a parlé ! Et qu’a-t-elle dit ? Que la France, favorite de son match d’ouverture de la Coupe du monde face au Honduras, est bien supérieure à la formation de Luis Suarez qui, pendant 90 minutes, n’aura pas usurpé sa réputation de formation violente. A la veille de la rencontre, ce dernier avait défendu ses joueurs en mettant sur le compte du « cœur » l’agressivité dénoncée par les Anglais qui les avaient affrontés en amical, ce cœur leur a finalement joué des tours, et notamment celui de Palacios, qui, à force de distribuer des coups, a fini par voir rouge: son deuxième carton juste avant la mi-temps, pour une inutile charge dans le dos dans la surface sur Pogba, a en effet fait définitivement basculer la partie dans le camp français, puisqu’il a valu la triple pleine à son équipe: carton rouge, penalty et but de Benzema !

Dès lors, tout est devenu plus facile pour une équipe de France qui a déroulé et inscrit deux buts de plus en seconde période (Vallarades contre son camp et Benzema, qui en est désormais à 23 en sélection), elle avait pourtant entamé les débats la peur au ventre, face à un 4-4-2 hondurien fidèle à ce qui avait été annoncé, et s’est surtout fait une énorme frayeur juste avant la demi-heure de jeu lorsque Pogba, séché puis agressé par le même Palacios, va tenter de se faire justice lui-même, s’en tirant avec un jaune (comme son rival, 28e), alors que le clan français craignait le pire, à savoir le rouge, ce qui alimentera une nouvelle fois, surtout au Honduras, les débats sur l’arbitrage lors de cette Coupe du monde.

« Et 1, et 2, et 3-0 »

Des débats qui auront d’ailleurs atteint leur paroxysme au tout début de seconde période, lorsque M. Ricci validera le deuxième but français, sur la foi de la toute nouvelle « goal line technology », la reprise sur le poteau de Benzema sur un centre de Cabaye, retombant sur la main de Valladares et derrière sa ligne, à la grande fureur, et on comprend mal pourquoi, de Luis Suarez, qui ira même se frotter à Didier Deschamps (2-0, 48e) ! Nul doute qu’il y aura beaucoup de petites histoires à raconter lundi matin sur ce France-Honduras, mais à l’arrivée, la victoire tricolore n’est pas une injustice, tant les Bleus, même à onze contre onze, ont dominé les débats, Lloris n’ayant quasiment rien eu à faire de la partie.

Car avant l’épisode Palacios-Pogba, Matuidi (reprise détournée par Valladares, 15e) et Griezmann (de la tête sur un centre d’Evra, 23e), qui aura globalement donné raison à Didier Deschamps de le titulariser à la place de Giroud, auront chacun trouvé la barre, Benzema, d’une tête trop enlevée, manquant de son côté une bonne occasion (25e). Le « cœur » était peut-être hondurien, mais le talent français, et les Bleus passeront une bonne partie de la deuxième mi-temps à éviter les tacles « terribles » dont parlaient les Anglais, mais également à copieusement dominer les débats, faisant monter, au gré des buts marqués, des Marseillaise et « Et 1, et 2, et 3-0 » des tribunes du magnifique stade Beira-Rio. Seul regret, les trois jaunes dans l’affaire par Evra, Pogba et Cabaye qui compteront peut-être si les Bleus vont plus loin que le premier tour, mais là, on chipote un peu car pour la première fois depuis 1998, la France a enfin marqué et surtout gagné lors d’un premier match de Coupe du monde. L’objectif est rempli, Najat Vallaud-Belkacem, « première supportrice des Bleus », peut rentrer le cœur léger en France, mais le chemin est encore long pour cette équipe de France qui a désormais rendez-vous avec la Suisse, victorieuse de l’Equateur (2-1), dans la touffeur de Salvador de Bahia, et là, ce ne sera sans doute pas la même histoire…


Avec Foot.fr

PiccMi.Com

Dimanche 15 Juin 2014 - 21:57



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.